/news/politics

Québec fera preuve de compassion envers les médecins de famille

Le premier ministre François Legault assure que Québec fera «preuve de compassion» et que les médecins qui auront une « bonne raison » ne seront pas forcés de voir plus de patients, comme veut l’exiger son gouvernement. 

Le Journal dévoilait ce matin que de forcer les médecins de famille à prendre en charge plus de patients pourrait provoquer une vague de départs à la retraite.         

  • Écoutez la rencontre Martineau-Dutrizac avec Richard Martineau et Benoit Dutrizac sur QUB Radio:   

«Il peut y avoir des exceptions», a admis le premier ministre lors d’une mêlée de presse.   

L’exemple de la Dre Sylvie Del Branco, mère d’un jeune handicapé, qui n’aura d’autre choix que de jeter l'éponge en raison de cette décision, a touché le premier ministre. 

«Mes services comme clinicienne, comme médecin, sont déjà dirigés vers des clientèles vulnérables, et ça ne me tente pas de les abandonner pour aller me taper 400 patients de plus et délaisser une [clientèle en] marge de la société. C’est ça, la réalité sur le terrain», avait indiqué l’omnipraticienne de 55 ans dans une entrevue accordée, hier.  

François Legault estime qu’il «faut faire preuve de compassion». 

Il réitère cependant qu’il n’est pas normal qu’avec 10 000 médecins de famille au Québec, que ce ne soit pas tous les Québécois qui puisse y avoir accès.  

«Ça fait environ 1000 patients par médecin, toute proportion gardée», a dit M. Legault.

Vives critiques   

Selon la cheffe de l’opposition officielle, Dominique Anglade, le premier ministre utilise «la méthode bulldozer» afin de réaliser ses promesses matière de santé. 

«C'est inquiétant la manière de fonctionner de la CAQ, ils ne savent pas comment ils vont atteindre leurs objectifs», a mentionné la cheffe libérale.  

Le porte-parole du PQ en matière de santé, Joël Arseneau, estime que le gouvernement s'est traîné les pieds pendant trois ans afin d’aider les Québécois qui n’ont pas de médecin de famille.  

«Si on pousse les médecins à la retraite, ça ne règle pas le problème», a-t-il affirmé. «Il se voit, à un an des élections, aux prises avec une situation qui est complexe. Puis il essaie de trouver des solutions simplistes à la question » 

Écoutez la rencontre des analystes politiques Elsie Lefebvre et Marc-André Leclerc sur QUB radio

Liste noire   

Le gouvernement dit avoir obtenu une liste de la Régie de l’assurance maladie du Québec dévoilant le nom des médecins omnipraticiens qui ne prennent pas en charge assez de patients.   

«On a demandé à la RAMQ de nous donner des informations sur les médecins de famille (...) On souhaiterait donner ces informations aux directions de CISSS et CIUSSS des différentes régions pour qu’ils puissent rencontrer les médecins de famille qui prennent moins de patients», a expliqué le premier ministre.  

Les partis d’opposition ont de leur côté accusé la CAQ d’ingérence dans les données de la RAMQ. 

Gabriel Nadeau-Dubois de Québec solidaire a parlé d’un « show de boucane » pour que le gouvernement évite de prendre ses responsabilités. 

«On reconnaît ici le style caquiste dans sa plus pure expression, c’est-à-dire pointé du doigt, trouver des coupables», a-t-il dit.  

À VOIR AUSSI...        

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.