/news/currentevents

Laboratoires clandestins: au cœur d’un entraînement policier spectaculaire et ultraréaliste

Les démantèlements de laboratoires de production de drogues de synthèse sont des opérations à haut risque pour les policiers spécialisés qui doivent être prêts à toute éventualité une fois sur le terrain.

• À lire aussi: [IMAGES] Un des plus gros laboratoires de drogues de synthèse démantelé à Danville

C’est l'Unité mixte d'enquête sur le crime organisé (UMECO) de la Gendarmerie royale du Canada (GRC) qui est appelée à intervenir lorsqu’un laboratoire découvert doit être investi par les forces de l’ordre.   

«C’est une unité spécialisée, des policiers qui ne font que des démantèlements sur les laboratoires clandestins, les drogues de synthèse», explique Marie-Ève Lavallée inspectrice responsable de l’UMECO.

Mais avant de se rendre sur le terrain, les policiers spécialisés doivent s’entraîner, séance à laquelle TVA Nouvelles a eu accès.

«La sécurité des policiers et du public, c’est primordial pour nous. Dans le cadre de notre formation, on s’attaque vraiment aux dangers liés aux laboratoires clandestins», explique Jacques Théberge, sergent à la GRC. 

Les risques? Incendies, explosions, fuites de gaz, personnes armées. Tout est évalué, analysé, préparé par les experts. 

Les simulations permettent également de se familiariser avec l’équipement de protection approprié. 

«L’équipe de démantèlement est composée d’environ 12 policiers. L’objectif c’est d’avoir des experts un peu partout à travers le Québec. L’idée est d’en former le plus possible. En faisant des formations, on s’assure de bien faire notre travail», conclut Marie-Ève Lavallée inspectrice responsable de l’UMECO.

Voyez le reportage avec la vidéo ci-dessus
 

Dans la même catégorie

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.