/news/world

Le mois d’octobre difficile de la reine Elizabeth

Après un début de mois chargé, la reine Elizabeth, 95 ans, n’a plus été vue du grand public depuis le 19 octobre, mise au repos par ses médecins et contrainte d’annuler la plupart de ses engagements, dont sa présence à la COP26. 

• À lire aussi: À 95 ans, la reine Elizabeth II contrainte de lever le pied

• À lire aussi: La reine Élizabeth II renonce à participer à la COP26 pour «se reposer»

• À lire aussi: Interrogations sur la santé d’Elizabeth II après une nuit à l’hôpital

Voici un récapitulatif de ce mois éprouvant pour celle qui est le plus vieux monarque régnant, à la santé jusque-là remarquable. 

- Entre les 6 et 19 octobre : elle donne plusieurs audiences au château de Windsor, se rend au Palais de Buckingham pour le lancement du relais du Bâton des Jeux du Commonwealth (le 7), assiste à une célébration à l’abbaye de Westminster (le 12) où elle s’aide d’une canne pour marcher, pour la première fois depuis 2004.  

- Le 14 octobre : elle se déplace à Cardiff pour un discours à l’occasion de l’ouverture de la nouvelle session du Parlement du Pays de Galles, avant une journée passée aux courses d’Ascot le 16. 

- Le 19 octobre, elle est tout sourire à une réception organisée au château de Windsor, avec notamment le fondateur de Microsoft Bill Gates, l’envoyé spécial américain pour le climat John Kerry, le premier ministre britannique Boris Johnson et les princes Charles et William. 

- Le 20 octobre, elle annule à la dernière minute et «à regret» un voyage de deux jours prévu en Irlande du Nord, au motif que ses médecins lui ont demandé de se reposer. 

- Le 21 octobre, le Palais de Buckingham, contraint et forcé par une révélation du quotidien The Sun, reconnaît qu’elle a passé la nuit précédente à l’hôpital pour des «examens préliminaires» sur lesquels aucun détail n’est donné. La reine est de retour à Windsor pour le déjeuner, a «bon moral» selon le Palais qui ajoute qu’elle a repris à son bureau des «activités légères». 

- Le 24 octobre, elle manque la messe à Windsor.  

- Le 26 octobre, c’est sa première réapparition virtuelle, par lien vidéo, pour recevoir les lettres de créance des ambassadeurs de Corée du Sud Gunn Kim et de Suisse, Markus Leitner. Des photos la montrent souriante dans une robe jaune à l’encolure flottante, l’une à son bureau regardant les ambassadeurs dans son écran, l’autre telle que les ambassadeurs l’ont vue, à travers un autre écran. Quelques heures plus tard, elle annule encore «à regret», pour se reposer, son déplacement très attendu à Glasgow pour la conférence des Nations unies sur le climat (CPO26). Elle devait notamment y participer à une réception le 1er novembre. Le Palais de Buckingham précise que la reine enregistrera son allocution par vidéo. 

- Le 27 octobre : elle fait son point hebdomadaire avec le premier ministre Boris Johnson au téléphone. 

- Le 28 octobre, elle remet par visioconférence la médaille d’or de la poésie au poète anglais David Constantine. Une vidéo de 24 secondes diffusée par le Palais la montre souriante, discutant à distance avec le poète.  

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.