/finance/consumer

Trois astuces pour accroître vos chances lors d’une surenchère

Vector of a real estate salesman with house key offering property for sale to a crowd of interested people

Illustration Adobe Stock

La surenchère des derniers mois a bousculé les traditionnelles méthodes de négociation dans le marché immobilier.

Les acheteurs qui réussissent à éviter les situations d’offres multiples ne sont pas plus chanceux que vous. Ils ont seulement pris le temps de bien évaluer l’ensemble de la situation avant de faire une offre. 

Voici 3 astuces pour augmenter vos chances de réussite lors de surenchères.

1. Comprendre le prix demandé

Pour vous éviter de tomber dans le piège de la surenchère, faites des recherches sur les propriétés récemment vendues dans le quartier. Demandez à votre courtier de vous montrer les comparables. Si toutes les propriétés du secteur ont été vendues pour plus de 400 000 dollars, posez-vous la question suivante : pourquoi la maison que je convoite est affichée à 299 000 dollars ? Que cache ce prix ? Y a-t-il de gros problèmes de fondation ? De l’infiltration d’eau au sous-sol ? Ou est-ce simplement le vendeur qui veut se lancer dans une guerre des enchères ? En trouvant ces réponses, vous serez mieux outillé pour présenter, ou non, une offre d’achat qui comblera les attentes du vendeur.

2. Soyez audacieux !

N’hésitez pas à déposer votre offre d’achat même si d’autres acheteurs l’ont fait avant vous. Il n’est pas rare de voir une offre acceptée perdre la course à mi-parcours. Pourquoi ? Problème de financement, problème d’inspection ou, encore, plus grande mise de fonds exigée par l’institution financière due au prix élevé. Ce genre de revirement arrive plus souvent qu’on ne le pense. 

3. Un potentiel sous-estimé !

Parfois, une propriété est bien plus intéressante qu’il n’y paraît de l’extérieur. Une maison qui nécessite beaucoup de rénovations ou qui n’est pas située dans un secteur recherché pourrait devenir une bonne affaire. Osez voir ce qui a peut-être échappé aux autres. Si vous êtes doué pour les rénos ou que vous êtes ouverts à investir dans des lieux moins prisés, vous augmenterez vos chances de remporter la mise.

Conseils   

  • Dans le cas d’une vente au privé, osez retourner voir le vendeur pour lui signifier votre intérêt.  
  • Pour éviter de vous retrouver en surenchère, considérez les immeubles qui sont sur le marché depuis un certain temps et qui sont moins attrayants pour d’autres acheteurs.  
  • Pour attirer l’attention sur votre offre d’achat, joignez-y une lettre de présentation et, pourquoi pas, une vidéo dans laquelle on y verra une photo de vous et de votre famille. Vous créez ainsi un lien direct avec le vendeur. Un acheteur motivé augmente ses chances de réussite.    

Ghislain Larochelle est un professionnel inscrit à l’Ordre des ingénieurs du Québec ainsi qu’à l’Organisme d’autoréglementation du courtage immobilier du Québec (OACIQ).

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.