/news/coronavirus

Vaccination obligatoire chez Postes Canada: pénurie d'employés avant les Fêtes?

Au tour des employés de Postes Canada de se voir imposer la vaccination contre la COVID-19. Les travailleurs en ont été informés dans les dernières heures.

Qu'ils soient facteurs, préposés au comptoir ou commis d'entrepôt, tous ceux qui ne seront pas adéquatement vaccinés d'ici le 26 novembre se retrouveront en congé sans solde.

«Les membres ont été informés [jeudi] que Postes Canada allait imposer une obligation vaccinale en date du 26 novembre prochain. Et ils ont jusqu'au 12 novembre pour confirmer s'ils sont vaccinés ou non et s'ils ont l'intention de le faire», a précisé vendredi Jean-François Simard, dirigeant des griefs au Syndicat des travailleurs des postes, en entrevue à TVA Nouvelles.

«La Société a établi dans sa politique que les gens allaient être placés en congé sans solde jusqu'à ce qu'ils se fassent vacciner ou jusqu'à ce que l'urgence sanitaire soit terminée», a-t-il ajouté.

Postes Canada compte près de 56 000 employés à travers le pays. Au Saguenay-Lac-Saint-Jean, ils sont environ 350. Plusieurs auraient déjà fait connaître leur décision à leur syndicat.

«On a beaucoup de nos membres qui nous ont [fait] savoir qu'ils n'avaient pas l'intention de se faire vacciner, même sous la menace», a affirmé M. Simard.

Le syndicat ignore quelle proportion de ses membres n'est pas vaccinée. Mais il s'inquiète de perdre des travailleurs alors que la plus grosse période de l'année s'en vient pour Postes Canada.

«L'enjeu à ce point-ci, c'est de savoir si Postes Canada est en mesure de se permettre de mettre des gens en congé sans solde considérant que ça pourrait entraîner des ruptures de services dans le temps des Fêtes? 

«Si on regarde dans les années précédentes, même en ayant tout son effectif en place, la Société peinait à livrer le courrier.»

Au Centre de données fiscales de l’arrondissement de Jonquière, les quelque 800 fonctionnaires attendent toujours de savoir si, eux aussi, seront forcés de se faire vacciner.

«Il n'y a aucune obligation pour l'instant... L'Agence du revenu du Canada est un employeur distinct. Ce qui fait qu'ils doivent faire leurs propres règlements, leurs propres procédures», a expliqué le président du Syndicat des employés de l'impôt, Daniel Gagnon.

Des discussions seraient toujours en cours. Le syndicat s'attend à une directive dans les prochains jours.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.