/news/coronavirus

Des infirmières cherchent à contracter la COVID-19 pour se soustraire au vaccin

Pour éviter la vaccination obligatoire, certaines infirmières cherchent à contracter le coronavirus. 

• À lire aussi: Le virus pour se soustraire au vaccin? : «Je n’arrive pas à comprendre»

• À lire aussi: EN DIRECT | Les derniers développements sur la COVID-19

• À lire aussi: Le Québec recense 591 nouveaux cas

Des messages à ce propos ont circulé sur une page Facebook pour les travailleurs de la santé qui sont contre la vaccination obligatoire. 

Selon le décret du 24 septembre dernier, lorsqu'une personne a contracté la COVID-19 dans les six derniers mois, elle est considérée comme immunisée pour une période de six mois. 

Des infirmières tentent de contourner la règle en contractant la COVID-19, au point où elles cherchent quelqu’un atteint de la maladie pour pouvoir la contracter. Cette stratégie sème l’indignation dans le milieu de la santé, particulièrement chez les infirmières. 

«C’est spécial! Qui veut contracter la COVID, c’est assez insensé», réagit une dame.

«Moi je suis vaccinée deux fois, et on a eu la COVID pareil, mais c’est pour protéger les gens parce qu’on veut s’en sortir de ça, on veut que ça se termine», rajoute une infirmière. 

Rappelons qu'à compter du 15 novembre prochain, le personnel de la santé devra obligatoirement être vacciné, sans quoi il risque une suspension sans solde. 

Toutefois, la position de la Fédération Interprofessionnelle de la santé du Québec (FIQ) est toujours la même. 

«Nous recommandons la vaccination à l’ensemble de nos membres, en plus d’en faire la promotion auprès de la population et de participer à l’effort vaccinal», est-il écrit dans une déclaration. «Notre position s’appuie sur la science. Dans ce contexte, nous ne commenterons pas de cas particuliers, ni le caractère insouciant de certains propos tenus sur les réseaux sociaux. La COVID-19 est un virus dangereux dont les risques pour la santé sont bien réels.»

Notre journaliste s'est entretenue avec l’Ordre des infirmières et infirmiers du Québec (OIIQ), et ce qu’on dit, c’est qu’on n’est pas en mesure de confirmer qu’il y a enquête dans le dossier parce que c’est un processus indépendant. 

Toutefois, si le stratagème est vrai, ce serait une faute professionnelle d’essayer de contracter la maladie. 

Dans la même catégorie

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.