/regional/quebec/quebec

EN IMAGES | Une passionnée des clowns en possède plus de 2000 dans son appartement

Les murs du petit appartement de Mireille Harvey sont recouverts d’objets représentant des clowns, du plancher au plafond.

Photo Didier Debusschère

Les murs du petit appartement de Mireille Harvey sont recouverts d’objets représentant des clowns, du plancher au plafond.

Une femme de Québec dont l’impressionnante collection de 2000 clowns remplit son petit appartement de fond en comble rêve d’ouvrir un musée pour les exposer.

« La plupart du temps, ils sont dans un entrepôt, alors c’est sûr qu’un musée serait l’idéal », convient Mireille Harvey.

Photo Didier Debusschère

En attendant que ce jour arrive, la jeune femme de 23 ans nous a fait visiter son quatre et demi aux allures d’exposition en cette avant-veille de l’halloween.

Les clowns qui tapissent les murs – tant les gentils que les diaboliques – donneraient des cauchemars à plus d’un.

Photo Didier Debusschère

« Nous, on est tellement habitués à les voir qu’on ne les remarque même plus », dit la collectionneuse, en passant à côté de la tête sanguinolente d’un clown qui pendouille près du lit conjugal.

Du haut de ses 4 pieds 7 pouces (140 cm), Mireille Harvey nous présente d’abord un clown animé tout à fait effrayant qui la dépasse de trois têtes.

Photo Didier Debusschère

Sa fillette dans les bras, elle appuie sur un bouton et le sinistre spécimen se met à s’agiter dans sa cuisine en proférant des menaces. À sa vue, la petite Malivie, 11 mois, éclate d’un rire enfantin.

« Je ne le fais pas fonctionner souvent pour ne pas l’abîmer, mais c’est le fun de le voir bouger », dit sa mère avec un sourire.

Photo Didier Debusschère

Depuis toujours

La mère de Mireille Harvey lui a offert son premier clown à l’âge de sept ans et elle n’a pas arrêté d’enrichir sa collection depuis.

Si ses premières acquisitions ont été faites dans les marchés aux puces, la passionnée achète désormais surtout en ligne ou dans les grands magasins.

Mireille Harvey

Photo Nora T. Lamontagne

« Par définition, les collectionneurs n’ont pas de limites, on en veut toujours plus », affirme-t-elle, ajoutant espérer que sa collection compte éventuellement 7000 pièces.

Ce ne sont pas les clowns qui manquent pour atteindre cet objectif.

Un coup d’oeil sur ses étagères suffit d’ailleurs à réaliser à quel point ils sont une figure omniprésente dans la culture populaire, et ce, depuis longtemps.

Patof et Krusty

La collection compte aussi bien des objets à l’effigie de Patof que de Krusty, du personnage Ça de Stephen King, ou même de Ronald Mcdonald.

« Lui, mon conjoint dit que c’est le plus épeurant », dit en riant Mme Harvey.

Mireille Harvey

Photo Nora T. Lamontagne

Au-delà des figurines, sa collection compte des bibelots, des affiches, des toutous, des vinyles, des masques... Bref, n’importe quoi représentant un clown.

Pour sa part, la collectionneuse avoue un penchant pour les immenses clowns animés, qui peuvent coûter 300 $ chacun.

À l’Halloween, elle désespère d’ailleurs d’en voir autant sur les terrains de son quartier, à la merci des intempéries.

Mireille Harvey

Photo Nora T. Lamontagne

« Pour moi, ce sont des objets de collection. Ils ne méritent pas d’être dehors à la pluie ! », plaide-t-elle, souhaitant un jour exposer les siens dans un endroit où ils pourront être appréciés à leur juste valeur.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.