/news/coronavirus

Dépistage de masse dans une école primaire de Trois-Rivières

Un dépistage massif du personnel et des élèves a été effectué mardi à l’école primaire Marie-Leneuf de Trois-Rivières. Au moins deux enseignants et deux élèves ont été déclarés positifs à la COVID-19 depuis jeudi dernier.

• À lire aussi: Deux nouvelles éclosions de COVID-19 dans la Matapédia

• À lire aussi: Une éclosion de COVID-19 frappe les Sharks; Vlasic touché

• À lire aussi: Éclosion de COVID-19 à l’Hôpital de Verdun

Étant donné que l’établissement accueille des jeunes avec des limitations importantes qui n’ont pas à porter le masque à l'école, le dépistage de masse était nécessaire, selon le DG du Centre de services scolaire Chemin-du-Roy, Luc Galvani.

«C’est une clientèle avec des besoins spécifiques comme la déficience intellectuelle ou l’autisme alors la santé publique ne voulait pas prendre de chance. Pour l’instant, on ne parle pas d’éclosion», explique-t-il.

Pas moins de 80 jeunes ont été dépistés mardi, ce qui correspond à 60 % des élèves. Les tests n’étaient pas obligatoires et 40 % des jeunes n’ont pas reçu l’autorisation de leurs parents ou tuteurs afin de faire le dépistage.

Selon nos informations, les enseignants qui ont contracté le virus étaient adéquatement vaccinés. Le CSS Chemin-du-Roy confirme que l’un d’entre eux l’aurait transmis à un élève, mais que les deux autres ne sont pas reliés. Six jeunes étaient en retrait mardi.

Le CIUSSS Mauricie-Centre-du-Québec refuse de confirmer pour l’instant la mise en éclosion de l’établissement. Selon Guillaume Cliche, responsable des communications, les résultats du dépistage massif de mardi viendront confirmer si oui ou non, des mesures supplémentaires seront prises.

Neuf écoles en éclosion dans la région

Trois écoles sont actuellement en éclosion en Mauricie alors qu’il y en a six au Centre-du-Québec.

Les établissements d’enseignement secondaire ont toutefois été épargnés depuis la rentrée. Au centre de services scolaire de L’Énergie, seulement trois jeunes ont contracté le virus alors que le CSS de la Riveraine a eu quatre cas. Du côté de Chemin-du-Roy, 20 adolescents ont reçu un test positif depuis la fin août, sur un total de 6900 élèves.

«C’est une petite surprise. On savait que ça serait plus tranquille cette année, mais on est très contents du bilan jusqu’à présent», s’encourage Luc Galvani.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.