/finance/homepage

Vers une hausse du nombre de travailleurs étrangers temporaires

Québec a annoncé, mardi, des assouplissements au Programme des travailleurs étrangers temporaires pour des domaines comme la restauration et la transformation alimentaire, dans l’espoir de lutter contre la pénurie de main-d’œuvre.

Selon ce qu’a expliqué le ministre du Travail Jean Boulet, les modalités du programme seront assouplies pour les entreprises œuvrant dans le commerce de détail, l’hébergement, la restauration et la transformation alimentaire, tous des secteurs qui sont «en très forte demande de main-d’œuvre».

• À lire aussi: Les producteurs agricoles réclament une cellule de crise

• À lire aussi: Québec accueillera 18 000 immigrants supplémentaires en 2022

En vertu de ces assouplissements, les milieux économiques ciblés pourront accueillir de 10 à 20 % plus de travailleurs étrangers temporaires (TET) pour les postes à bas salaire, tandis qu’un plus grand nombre de professions seront admissibles au traitement simplifié des demandes.

«Maintenant que nous avons précisé les secteurs de l'activité économique et les professions qui bénéficieront des assouplissements, nous nous attendons à une mise en œuvre rapide de ceux-ci par le gouvernement fédéral. Ces travailleurs et travailleuses doivent obtenir leur permis de travail dans les plus brefs délais», a indiqué le ministre Boulet par communiqué.

 Écoutez l'entrevue du ministre du Travail, Jean Boulet avec Benoit Dutrizac sur QUB Radio: 

Les employeurs n’ont pas tardé à applaudir ce changement.

«Dans le contexte actuel, la pénurie de main-d'œuvre est un véritable frein à la compétitivité des entreprises manufacturières. C'est le manufacturier qui sort gagnant de ces assouplissements puisque c'est le secteur, après celui de l'agriculture, qui a le plus recours aux travailleurs étrangers temporaires», a souligné la présidente-directrice générale de Manufacturiers et Exportateurs du Québec, Véronique Proulx.

Le secteur manufacturier a rappelé qu’il employait, en 2020, environ 4800 travailleurs étrangers temporaires, soit 14,6 % du total des quelque 33 000 TET autorisés au Québec.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.