/news/coronavirus

Les ordres professionnels doivent exiger la vaccination, espère Christian Dubé

Quebec

Photo Stevens LeBlanc

Faute de pouvoir imposer la vaccination obligatoire contre la COVID-19 aux employés de la santé lui-même, le ministre de la Santé s’en remet aux ordres professionnels pour remettre les récalcitrants au pas.

• À lire aussi: Québec renonce à la vaccination obligatoire

• À lire aussi: EN DIRECT | Les derniers développements sur le coronavirus

«Je ne comprends pas que quelqu’un qui est dans le réseau de la santé, que ce soit un infirmier ou un inhalothérapeute, peu importe, que son ordre professionnel lui permette de pratiquer s’il n’est pas vacciné», a affirmé Christian Dubé au micro de Philippe-Vincent Foisy sur QUB Radio, jeudi.

«Je m’attends dans les prochains jours à ce que les ordres professionnels sortent publiquement pour exiger de leurs professionnels qu’ils soient vaccinés», a-t-il ajouté.

Les nouveaux employés, eux, ne pourront se soustraire à la vaccination, a prévenu Christian Dubé. C’est donc maintenant le dépistage obligatoire qui attend les travailleurs non adéquatement vaccinés. Le ministre estime que le «noyau dur» de récalcitrants devrait graduellement se faire montrer la porte.

«Si on les avait exclus tout d’un coup le 15 novembre, on aurait 500 réductions de services, comme ce qu’on a vu à Senneterre et à l’hôpital Lachine, a-t-il illustré. La bonne décision, ce n’était pas de congédier 8000 personnes et avoir un grave problème dans notre réseau de santé qui était très fragile. Je pense que les gens comprennent ça.» 

  • Écoutez le ministre de la Santé, Christian Dubé, sur QUB radio:   

À VOIR AUSSI... 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.