/news/politics

COP26: le Canada s’engage à protéger 30 % de son territoire d’ici 2030

Le Canada s’est engagé samedi à protéger 30 % de ses terres et océans d’ici 2030, à titre de membre de la Coalition de la haute ambition pour la nature et les peuples et de l’Alliance mondiale pour les océans.

• À lire aussi: Rassemblements pour le climat à Montréal et à Québec

• À lire aussi: Glasgow et le monde marchent pour le climat

• À lire aussi: COP26: Legault s’est entretenu avec le prince Charles

C’est le ministre de l’Environnement et du Changement climatique, Steven Guilbeault, qui en fait l’annonce lors d’une discussion à Glasgow en Écosse, dans le cadre de la COP26.

Le gouvernement fédéral souhaite atteindre la «cible ambitieuse» visant à protéger 25 % de son territoire d’ici 2025 et atteindre les 30 % cinq ans plus tard.

Le ministre Guilbeault a également annoncé que le Canada affectera 20 % de son engagement financier pour le climat - de 5,3 milliards $ - à des «solutions fondées sur la nature ayant des avantages connexes sur la biodiversité dans les pays en développement» au cours des cinq prochaines années.

«Nous avons une responsabilité historique en matière d’émissions de gaz à effet de serre, et nous avons une responsabilité envers les pays en voie de développement», a ajouté M. Guilbeault lors de son annonce.

La décision a d’ailleurs rapidement été saluée par l’organisme international WWF.

«Les solutions fondées sur la nature représentent jusqu’à 30 % des mesures d’atténuation nécessaires pour lutter contre le changement climatique tout en ayant un impact clé sur la création d’emplois, la résilience climatique des populations et la protection de la biodiversité. Elles sont également essentielles pour inverser la perte de nature et garantir un monde positif pour la nature», a déclaré par voie de communiqué le directeur général de WWF International, Marco Lambertini.

L’association a cependant tenu à rappeler que le financement actuel pour la lutte contre les changements climatiques est «tout à fait insuffisant pour garantir la réalisation des objectifs de l’accord de Paris» et a invité le Canada et les autres pays à proposer des investissements supplémentaires.

Dans la même catégorie

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.