/news/coronavirus

Que vous faut-il pour entrer aux États-Unis?

Depuis minuit, ce lundi 8 novembre, il est possible pour les Canadiens de traverser la frontière terrestre pour se rendre aux États-Unis, et ce, plutôt aisément. 

• À lire aussi: Ruée vers la frontière: «c'est très long!»

Effectivement pour pouvoir entrer chez nos voisins du sud par la route, les Canadiens n’ont qu’à présenter leur preuve de vaccination (par l’application VaxiCode) ainsi que leur passeport, explique Éric Boissonneault, vice-président de l’Association des agents de voyage du Québec, en entrevue au Québec Matin. 

«La preuve de vaccination du Québec fonctionne, ces deux seuls outils- là vous permettent de rentrer aux États-Unis de façon terrestre, parce que ce qui est pour l’aviation, c’est autre chose », précise-t-il.

Afin d’avoir accès à un vol vers les États-Unis, M. Boissonneault suggère d’avoir en main sa preuve de vaccination.

«Il faut rajouter un test antigène produit moins de 72 heures avant votre heure de départ, et c’est une obligation, sinon, vous allez être repoussé à l’enregistrement. Test antigène, preuve de vaccination et passeport.»  

Le test antigène est également moins dispendieux que le test PCR, et tourne autour d’une soixantaine de dollars.

Retour au Canada 

Le retour à la maison est légèrement plus compliqué pour les Canadiens puisqu’ils doivent fournir plus de documents, dont le résultat d’un test PCR.

«Si vous présentez un test antigène, ils vont vous repousser à l’enregistrement. Ça prend un PCR produit 72 heures et moins avant l’heure sur votre billet d’avion. Ça prend aussi l’application ArriveCan et votre passeport», précise-t-il. 

Heureusement, l’accès aux tests PCR aux États-Unis est plutôt facile et les prix varient énormément. Certains peuvent coûter 200$ alors que d’autres peuvent être même gratuits. 

Selon M. Boissonneault, l’important est de valider le délai de livraison des résultats du test, afin de pouvoir prendre un vol. 

«C’est vraiment ce qui est important, mais oui on peut le trouver gratuitement dans les pharmacies aux États-Unis!»

Si le gouvernement canadien considère qu’il n’y a plus de quarantaine pour les enfants qui reviennent au pays, il n’en demeure pas moins que ceux-ci ne pourront pas fréquenter l’école ni la garderie pendant deux semaines. 

Par ailleurs, les mesures et les règles mises en place dans chaque pays en raison de la pandémie ne sont jamais les mêmes et peuvent représenter un casse-tête pour les voyageurs. 

«On veut aller en Afrique, en Croatie, en Turquie, chaque pays est différent. Pour le même prix que sur Internet, faites affaire avec un professionnel, il y a un humain qui va vous répondre au bout de la ligne», conseille Éric Boissonneault.

***Voyez son entrevue intégrale dans la vidéo ci-dessus. ***

Dans la même catégorie

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.