/news/law

Meurtre de Marylène Levesque : la coroner recommande le bracelet à géolocalisation

La coroner assignée au dossier du meurtre de Marylène Levesque, survenu le 22 janvier 2020 dans un hôtel de Québec, recommande que le bracelet électronique avec géolocalisation, soit imposé aux meurtriers dans un contexte de violence conjugale, lorsqu'ils sont remis en liberté. 

• À lire aussi: Le drame de Marylène Levesque à «J.E»

• À lire aussi: Voies de fait sur sa mère: le fils du meurtrier de Marylène Levesque plaide coupable

• À lire aussi: Libération d’Eustachio Gallese: lacunes majeures

 Selon le coroner, Me Stéphanie Gamache, ce type de dispositif aurait pu éviter le décès de la jeune femme de 22 ans.

En janvier 2020, la victime a été tuée par Eustachio Gallese, un homme avec qui elle se trouvait en compagnie dans une chambre d’hôtel du secteur de Sainte-Foy. L’accusé avait déjà un sombre historique en matière de violence conjugale, alors qu’il avait déjà été accusé du meurtre non prémédité de son ex-conjointe, en 2004.

Il était encore en maison de transition, lors des faits. 

Plan correctionnel insuffisant    

Après le décès de Marylène Lévesque, Service correctionnel Canada et la Commission des libérations conditionnelles ont apporté de nouvelles mesures dans leur pratique, afin d’assurer un meilleur suivi des délinquants dans la collectivité.

La coroner estime qu’elles sont toutefois insuffisantes puisqu’elles ne visent aucunement la responsabilisation du délinquant. Elle indique alors qu’il faut revoir le plan d’intervention correctionnel de cet homme dans son entièreté.

«Cette absence de responsabilisation est au cœur même du décès de Mme Lévesque, puisque c’est volontairement que son agresseur fait fi des différentes conditions de son retour en collectivité malgré le crime qui lui a valu de perdre sa liberté passée», peut-on lire dans le rapport.

Me Gamache indique que le bracelet électronique avec géolocalisation devrait faire partie intégrante du plan correctionnel de tout délinquant après une peine de prison pour homicide dans un contexte de violence conjugale, puisqu’il est un outil efficace à la responsabilisation des délinquants.

Dans la même catégorie

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.