/news/municipales2021

Élections municipales 2021: de moins en moins d’intérêt chez les Québécois

GEN-VOTE-MUNICIPAL-MONTREAL

Photo Agence QMI, Joêl Lemay

Le taux de participation aux élections municipales du 7 novembre dernier est en baisse de 6 % par rapport aux dernières élections de 2017, une diminution qui préoccupe le directeur général des élections du Québec.

Près de 38,7 % des Québécois ont voté lors de ces élections, selon les résultats préliminaires d’Élections Québec, comparativement à 44,8 % lors du scrutin de 2017.

«Notre société doit continuer à s’interroger sur les moyens à prendre pour intéresser les électrices et les électeurs. J’entends poursuivre l’étude des facteurs qui influencent la participation électorale ainsi que miser sur l’éducation à la démocratie et sur l’information pour stimuler l’intérêt de la population», a indiqué vendredi par communiqué Pierre Reid, directeur général des élections du Québec.

Élections Québec réalisera alors un coup de sonde dans les prochains jours afin de comprendre cette baisse d’intérêt de la population pour les municipales.

L’institution avait pourtant déjà mis en place plusieurs mesures pour inciter les Québécois à aller voter, en essayant notamment d’offrir des informations sur les élections municipales après avoir reconnu que le manque de connaissance sur les enjeux municipaux et les candidats pouvait engendrer de l’abstention.

Plusieurs initiatives dans les écoles ont également été proposées cette année, afin de sensibiliser dès le plus âge au processus démocratique. Plus de 27 500 jeunes ont ainsi participé à une simulation électorale lors de la campagne municipale.

«La question de la participation électorale ne concerne pas juste les nouvelles générations, bien sûr, mais l’écart entre les générations est bien réel: les jeunes d’aujourd’hui votent moins que les jeunes des générations précédentes», a avancé M. Reid.

«Par ailleurs, nous observons que les enfants peuvent être des agents de changement pour leurs parents, ce qui nous semble porteur», a-t-il ajouté.

Le vote par Internet encore examiné 

Élections Québec a rappelé qu’elle s’intéresse aussi à la question du vote par Internet, dont une étude avait été déposée à ce sujet à l’Assemblée nationale en juin 2020.

«Les expériences menées ailleurs au Canada et à travers le monde ne permettent toutefois pas de conclure que l’ajout du vote par Internet a un effet significatif sur la participation électorale, notamment sur celle des jeunes. En général, on observe plutôt un déplacement du vote par correspondance vers le vote en ligne», a précisé l’institution.

Le vote par Internet pourrait cependant permettre de rendre le vote plus accessible, selon Élections Québec.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.