/regional/saguenay

Saguenay: un nouveau chef pour l’Équipe du renouveau démocratique

Marc Bouchard est le nouveau chef de l’Équipe du renouveau démocratique (ERD) à Saguenay et va succéder à la mairesse défaite Josée Néron qui a officiellement quitté son poste jeudi.

Sa décision n’est pas banale, car il devient aussi conseiller désigné de l’ERD. En tant qu’élu de ce parti, il a droit à un montant important pour former un cabinet, une somme amputée au budget dont aurait disposé Julie Dufour pour former son propre cabinet à la mairie.

«Ceux qui me connaissent savent que parfois, quand je m’exprime, j’ai certaines émotions», a commencé à dire Marc Bouchard, la gorge nouée. «Je vous annonce que je maintiens mon allégeance avec l’ERD.»

Après réflexion, il a décidé de rester et de devenir le conseiller désigné du parti.

«J’ai eu un mandat fort dans mon district. Et 30% de ceux et celles qui ont voté à la mairie ont choisi l’ERD. Il faut aussi représenter l’intérêt de ces personnes», a-t-il expliqué.

Josée Néron continuera de siéger au sein du conseil d’administration de l’ERD et continuera de militer et de faire du bénévolat pour le parti.

«Je ne voulais pas avoir un dragon à trois têtes», a dit la mairesse sortante. «C’est Marc qui va représenter l’ERD comme conseiller désigné. Je voulais qu’il ait les pleins pouvoirs.»

Avant de décider, le conseiller réélu a consulté l’exécutif de sa formation politique.

«J’ai demandé à tous les membres du CA quelles étaient leurs intentions et personne ne veut quitter le navire. Donc, si personne ne quitte, je reste», a-t-il souligné.

Sa décision a d’ailleurs un impact sur la nouvelle mairesse Julie Dufour. À Saguenay, 900 000 $ sont prévus pour les cabinets de la mairie et des partis ayant un élu et un certain pourcentage du vote.

Marc Bouchard a droit au tiers de cette somme, soit environ 300 000 $, ce qui laisse donc 600 000 $ pour le cabinet de Julie Dufour.

«Ce n’est pas de dépenses supplémentaires pour la Ville», a précisé Marc Bouchard.

La nouvelle mairesse, Julie Dufour, espère avoir sa collaboration. «J’accueille cette décision. On comprend qu’elle était légitime et légale. J’espère que M. Bouchard saura consacrer ces sommes à faire avancer la Ville et non pas à faire de la partisanerie.»

La Ville fournira un local à Marc Bouchard qui a déjà une idée de la forme que prendra son cabinet. «Au moins un responsable de cabinet et de recherche et au moins une personne aux communications. Ça peut ressembler à deux ou trois personnes.»

Josée Néron et Christine Boivin ont eu le même personnel pendant quatre ans face à Jean Tremblay. La mairesse sortante tenait à dire qu’elles n’étaient pas seulement deux à l’époque.

«On le vivait à trois sous l’ancien mandat. Mme Dufour était régulièrement assise avec l’ERD», a lancé comme dernière attaque celle qui a été mairesse durant un mandat.

Marc Bouchard ne veut pas être isolé au conseil. «Ma volonté est d’offrir à la nouvelle mairesse ma collaboration tout en assurant une vigie constructive face à l’administration en place. Je ne veux pas parler du cabinet de l’opposition, mais plutôt du cabinet du conseiller désigné. J’aimerais quand même participer à certaines commissions. J’espère ne pas en être exclu. Mais ce n’est pas à moi que revient la décision. C’est une démocratie», a-t-il soutenu.

Julie Dufour a une ouverture pour lui. «M. Bouchard, au même titre que tous les autres qui seront égaux, pourra me dire ce qui lui plait, qu’est-ce qu’il a envie de travailler.»

Le nouveau chef de l’ERD mise sur les 12 conseillers réélus qui le connaissent et qu’il a consultés.

«Plusieurs collègues m’ont dit, écoute Marc, c’est ta décision. Que tu restes à l’ERD ou que tu sois indépendant, tu es le même Marc Bouchard pour nous et on va travailler de la même façon avec toi. Disons-le en bon québécois, je ne voulais pas avoir 15 babounes en face de moi pendant quatre ans», a-t-il ajouté.

Pour l’instant, Marc Bouchard est chef intérimaire. Les 484 membres du parti seront convoqués en assemblée générale dans les prochains mois.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.