/news/society

Sylvain Marcel applaudit le courage de Carey Price

Carey Price a révélé qu’il avait des problèmes de consommation mardi, un geste que Sylvain Marcel, auteur et conférencier, applaudit. «J’aimerais être au Centre Bell quand il va revenir, il va falloir qu’ils vérifient les fondations, parce que ça va hurler», souligne M. Marcel. «C’est un héros depuis le printemps passé, c’est un héros national, en plus il nous dit que c'est un être humain et qu’il a besoin d’aide.»

• À lire aussi: «Une surprise pour tout le monde»

• À lire aussi: Carey Price admet avoir eu des problèmes de consommation

Selon M. Marcel, Carey Price vient de s’enlever trois tonnes sur les épaules.

«Non seulement il a un problème de consommation, ce n’est pas important de savoir quelle est la substance, mais il y a une double vie qui vient avec ça», explique M. Marcel. «C’est lourd à porter pendant des années, de ne pas dire ce qu’on fait, on doit vivre deux vies en même temps, c’est extrêmement épuisant.»

Sobre depuis 12 ans

M. Marcel sait de quoi il parle, puisqu'il a lui-même souffert d'un problème de consommation pendant des années. Il a d'ailleurs écrit un livre sur le sujet, Aidez-moi! Les deux mots les plus importants de ma vie, aux éditions La Semaine. 

«La fatigue extrême m’a poussée à demander de l’aide», dit-il. «Je consommais tous les jours, sans arrêt, mon travail s’en ressentait beaucoup.»

Il raconte qu'un jour, alors qu'il devait faire une postsynchronisation sur un film, il n'a pas pu y aller. 

«J’ai prononcé ces deux mots, aidez-moi, et à partir de ce moment-là, tout s’est mis à se rétablir un peu pour moi. Heureusement, parce que je pense que je serais mort aujourd’hui», note-t-il.

Le 28 septembre dernier, ça a fait 12 ans que Sylvain Marcel est sobre. 

«C’est plus important le 28 septembre que ma date de fête», dit M. Marcel. 

«Ça fait 12 ans que je suis en vacances. Travailler dans l’état où j’étais, j’arrive une demi-heure d’avance, je connais mes textes, c’est fantastique», dit-il.

Mentir pour cacher ses problèmes

Lorsque Carey Price a annoncé avoir des problèmes de consommation, plusieurs personnes dans son entourage ont été surprises de la nouvelle. 

Ce n'est pas étonnant pour Sylvain Marcel, parce que les gens qui ont des problèmes de consommation doivent devenir de bons menteurs. 

«Si nos proches l’apprennent, ils vont essayer de nous aider, chose qu’on ne veut pas, on veut continuer de consommer, donc on devient de bons menteurs jusqu’à temps que la fatigue embarque là-dedans et qu’on se mette à moins bien mentir», dit-il. 

Des métiers festifs

Selon M. Marcel, la consommation est fréquente dans des métiers qui sont plus festifs, comme le sien. 

«Il y a ce qu’on appelle les wrap partys, un party de fin de production, il y a toujours ça», explique-t-il. «Au début, c’était difficile pour moi et aujourd’hui, à 23h30, je m’en vais parce que tout le monde se met à répéter les mêmes choses, et quand ça fait 6-7 fois que je me fais dire que je suis vraiment bon, je pars.»

Sylvain Marcel avoue être aujourd'hui le chauffeur désigné à vie pour ses amis. 

Dans la même catégorie

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.