/news/municipales2021

Les premières heures du nouveau maire de Sept-Îles

Le nouveau maire de Sept-Îles Steeve Beaupré, assermenté dimanche, voit avec beaucoup d’optimisme les quatre prochaines années avec son équipe de conseillers composée de six femmes et trois hommes.

«C’est une première expérience en politique pour de nombreux conseillers et conseillères. Même chose de mon côté. On va pouvoir tout rallier ça, l’expérience, la jeunesse et le renouveau. Et pouvoir brasser un paquet d’idées ensemble. J’ai très confiance en ce conseil», s’est-il enthousiasmé en ce début de mandat.

Les rencontres qu’il a déjà eues avec les conseillers municipaux au cours de la dernière semaine l’ont conforté avec ses engagements électoraux.

«Nos infrastructures sont la priorité numéro 1, particulièrement l’aréna Conrad-Parent», a-t-il affirmé.

La situation de la station de ski Gallix, dont le remonte-pente ne pourra vraisemblablement pas être en opération cette année après le bris majeur survenu à la fin septembre, le préoccupe. Steeve Beaupré juge cette infrastructure essentielle à la vitalité économique de la région.

«C’est préoccupant parce que c’est quand même un endroit très rassembleur pour la communauté de Sept-Îles et les gens de Port-Cartier. C’est des catastrophes comme ça qui arrivent. C’est des imprévus. On va être en mesure d’en apprendre davantage quand les administrateurs feront un bilan et informeront les médias de ce qui va se passer par la suite», a commenté le nouveau maire.

Steeve Beaupré tend aussi la main au chef de la communauté innue de Uashat mak Mani-Utenam Mike McKenzie.

Une relation est à bâtir entre les deux hommes puisqu’en 2016, Mike McKenzie a fait l’objet d’une accusation criminelle et s’était retrouvé en cour face à Steeve Beaupré, qui était alors procureur aux poursuites criminelles et pénales. Le chef a été acquitté et un froid subsiste entre les deux hommes.

Invité à commenter cette situation, Steeve Beaupré souhaite pouvoir tourner la page afin d’établir une relation harmonieuse avec la communauté innue avec qui la Ville a de nombreux partenariats.

«La main est tendue à M. McKenzie. La porte de mon bureau est ouverte. Il me fera plaisir de discuter avec lui, discuter des enjeux municipaux et des enjeux de sa communauté également et de maintenir les rapprochements. M. McKenzie est le bienvenu. Les conseillers et conseillères d’ITUM, la porte va toujours être ouverte et le téléphone également pour discuter avec eux et mettre les citoyens et citoyennes de Sept-Îles et de la communauté à l’avant-plan», a assuré le maire.

Il n’a pas été possible de parler au chef Mike McKenzie.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.