/news/coronavirus

Un pédiatre encourage la vaccination des enfants

Santé Canada va donner vendredi le feu vert pour le vaccin Pfizer-BioTech contre la COVID-19 pour les jeunes de 5-11 ans, et c'est une excellente nouvelle, selon Dre Pierre-Claude Poulin, pédiatre. 

• À lire aussi: L’Estrie se prépare à vacciner les 5 à 11 ans

• À lire aussi: Le vaccin de Pfizer pour enfants autorisé dès vendredi

«On dit qu’au Québec qu'on a environ 75% de la population totale qui est vaccinée, donc il y en a un 25% qui ne l’est pas. Le virus peut donc circuler, même chez les personnes qui ont été vaccinées, particulièrement les personnes âgées et qui sont plus à risque d’être hospitalisées», souligne Dr Poulin. 

Si Dr Poulin comprend les inquiétudes des parents face à la vaccination de leur progéniture, il explique que c'est important parce que la COVID a eu un gros impact sur les enfants, particulièrement au niveau de leur cheminement scolaire. Plusieurs classes et écoles ont été fermées en raison d'éclosions pendant la pandémie. 

«Il y a un retard qui a été accumulé par les enfants pendant la COVID qu’on estime à peu près à deux mois», dit-il. «C’est quand même beaucoup deux mois de retard au niveau des apprentissages scolaires.»

Si les enfants sont moins contagieux que les adultes par rapport à la charge virale, ils peuvent quand même transmettre le virus à des adultes, dont à leurs grands-parents. 

«J’espère que les parents vont surmonter leurs craintes et vont embarquer parce que les complications du vaccin sont quand même très rares», ajoute Dr Poulin.

«Les parents peuvent avoir confiance et embarquer dans ce programme de vaccination-là pour leurs enfants. Si on veut s'en sortir, il va falloir que les enfants soient vaccinés.»

Dans la même catégorie

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.