/news/coronavirus

COVID-19: elle se réveille de son coma tout juste avant d’être débranchée

Branchée sur un respirateur artificiel et dans un coma depuis des semaines après avoir contracté la COVID-19, une sexagénaire s’est réveillée le jour où elle devait être débranchée.

Dans les semaines qui ont précédé le moment où sa famille avait décidé de la laisser partir, Bettina Lerman n’avait répondu à aucune tentative des médecins qui tentaient de la réveiller.

Si bien que la famille avait même déjà acheté un cercueil, une pierre tombale et fait les arrangements funéraires nécessaires pour lui dire un dernier au revoir, raconte son fils Andrew à CNN.

Convaincue que la dame allait mourir, la famille avait également renoncé à son appartement en plus de faire don de ses effets personnels aux autres résidents de l’immeuble.

C’est un médecin du Centre médical du Maine, à Portland, qui lui a téléphoné le jour de son réveil le pressant de se rendre à l’hôpital.

«Il m’a dit ''il faut que tu viennes ici immédiatement''. Je me demandais ce qui n’allait pas. C’est à ce moment qu’il m’a dit que rien n’allait pas, mais que ma mère s’était réveillée», raconte Andrew Lerman.

Bouche bée, l’homme dit avoir laissé tomber son téléphone quand le médecin lui a annoncé la nouvelle.

Selon le fils, Bettina Lerman, qui soufflera 70 bougies en février, avait de nombreux problèmes de santé. Elle souffrait notamment du diabète, avait fait une crise cardiaque et avait eu un quadruple pontage il y a quelques années. 

La dame a éprouvé ses premiers symptômes du virus au début septembre avant d’être déclarée positive à l’hôpital le 12 septembre. Elle a par la suite été branchée sur un respirateur artificiel le 21 septembre.

Non vaccinée, Bettina Lerma aurait eu l’intention d’aller se faire inoculer contre la COVID-19 lorsqu’elle est tombée malade. Sa condition s’est toutefois détériorée et les médecins ne s’attendaient pas à ce qu’elle récupère.

«Nous avons eu une réunion familiale à l’hôpital parce qu’elle ne se réveillait pas. Peu importe leurs efforts, ils n’étaient pas capables de la réveiller. Ils nous ont dit que ses poumons étaient complètement détruits. Il y a des dommages irréversibles, elle n’allait pas revenir», raconte-t-il.

La dame s’est finalement réveillée le 29 octobre dernier, mais se trouve dans un état critique, selon un porte-parole de l’hôpital qui n’a pu fournir plus de détails sur sa condition. Les médecins peinent à comprendre comment la dame est sortie du coma.

Selon son fils Andrew, elle est capable de bouger ses mains et ses bras et est en mesure de respirer par elle-même pendant quelques heures avec de l’oxygène.

«Elle est miraculée», dit son fils.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.