/news/politics

Le PM «ouvert» à payer davantage pour le tramway

Lors de la première rencontre officielle entre le nouveau maire de Québec, Bruno Marchand, et le premier ministre François Legault, ce dernier a ouvert la porte à investir davantage pour le tramway.

«Le gouvernement du Québec est ouvert à faire sa part, à faire une plus grande part au projet, donc ça va faire partie des discussions qu'on va avoir», a affirmé M. Legault à la sortie de sa rencontre avec le maire Marchand. 

On a appris récemment que le projet pourrait subir des hausses de coûts de 600 millions $.

«On a commencé par parler du projet de tramway à Québec. On a convenu qu'on allait travailler ensemble. On va travailler ça avec nos experts chacun de notre côté pour essayer de trouver une solution qui fait l'affaire de tout le monde, incluant la partie financement», a-t-il ajouté.

Le gouvernement fédéral doit aussi «faire sa part», dit-il. Au sujet des 10 modifications que le nouveau maire a proposées en campagne électorale, M. Legault a aussi affirmé que son gouvernement était intéressé. «On est ouvert à ces changements là et on va travailler ensemble à bonifier le projet pour que ça plaise à plus de citoyens possible.» Quant à un éventuel retard occasionné par ces analyses supplémentaires, le premier ministre a indiqué que «notre objectif est de le retarder le moins possible». 

Sur le troisième lien, M. Marchand est resté campé sur sa position qui consiste à attendre les études sur le projet. M. Legault a promis de les partager avec la Ville et avec le public, mais n'a pas voulu s'avancer sur le moment où celles-ci seront rendues publiques. «On va regarder ça avec notre équipe. [...] Dans les prochains mois, on va pouvoir vous donner certaines informations.»

«J'ai hâte de rencontrer M. Marchand», avait lancé le premier ministre à son arrivée au lieu de rencontre, le Domaine Maizerets. «Il y a beaucoup de projets de transport en commun à discuter, l'économie aussi, dans notre belle capitale nationale.»

Un mot sur les Nordiques 

«J'étais en patins, hier» a réagi le pm quand il a aperçu M. Marchand en espadrilles, sa marque de commerce. 

Au maire qui lui a fait remarquer qu'il portait aussi un gilet rouge des Canadiens, la veille, M. Legault a répondu qu'«éventuellement, ça va en prendre un d'une autre couleur. Ça va venir». 

La veille, le premier ministre s'était exprimé sur le retour des Nordiques et avait affirmé qu'il voulait ramener l'équipe dans la capitale. Il a annoncé qu'il rencontrerait le commissaire de la Ligue nationale de hockey, Gary Bettman.

La rencontre a duré environ 45 minutes.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.