/news/currentevents

Inondations en Colombie-Britannique: les corps de trois hommes et d'une femme retrouvés

Une quatrième victime, soit le corps d’une femme, a été retrouvée, samedi, à la suite de la coulée de boue en Colombie-Britannique, où un homme manque toujours à l’appel.

• À lire aussi: État d’urgence en Colombie-Britannique, d’autres décès à venir

• À lire aussi: Au moins un décès dans les coulées de boue en Colombie-Britannique

• À lire aussi: Inondations en Colombie-Britannique: l’essence rationnée dans certaines régions

Selon le «Global News», au moins une femme est décédée et la GRC a confirmé samedi avoir retrouvé les corps de trois autres hommes à la suite du glissement survenu lundi sur une section de l'autoroute entre Pemberton et Lillooet, appelée Lac Duffy, balayant entre cinq et sept véhicules de la route.

La femme serait la conjointe de Mirsad Hadzic, 35 ans, qui a également été tué dans la glissade.

Le couple revenait d'une escapade d'un week-end dans l'Okanagan et laisse derrière lui une fille de deux ans.

L’identité des autres victimes n’a pas encore été rendue publique par les autorités.

Le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, a d'ailleurs indiqué, dans une publication sur Twitter, un message aux familles des victimes.

«À tous ceux qui ont perdu un être cher lors du glissement de terrain en C.-B., je partage votre peine, et nous sommes là pour vous. Et à tous ceux touchés par les récentes conditions météorologiques extrêmes, nous continuerons à vous venir en aide et à vous aider à reconstruire», a-t-il écrit.

Recherches suspendues  

Selon la sergente d’état-major de la GRC, Janelle Shoihet, tous les efforts déployés jusqu’à présent ont été épuisés si bien que les recherches sont suspendues, même si un homme manque toujours à l’appel. Des discussions sont en cours pour déterminer quelle serait la meilleure façon de reprendre les démarches.

«Nous avons poursuivi nos recherches en vue de retrouver un quatrième homme, mais les conditions météorologiques et l’état des lieux ont rendu nos démarches difficiles. Nous continuons de penser à tous ceux et celles qui ont été touchés par cette terrible tragédie», a informé la sergente d’état-major.

Le secteur reste fermé aux automobilistes et aucune date n’a été fixée quant à la réouverture de la route.

Au cours des deux derniers jours, la GRC a travaillé en étroite collaboration avec EMBC, le ministère des Transports et de l’Infrastructure, le bureau des coroners de la Colombie-Britannique et les équipes de recherche et de sauvetage de Pemberton et de Lillooet afin de retrouver, de dégager et d’identifier avec certitude les trois hommes puis d’informer les proches de ces derniers de la situation. 

«Ces trois hommes font partie de ceux dont nous avons confirmé la disparition plus tôt cette semaine», a indiqué Mme Shoihet.

Ces trois morts portent à quatre les décès de ces inondations. Le corps inanimé d'une femme avait en effet été retrouvé dès lundi près d'une coulée de boue ayant emporté une large section d'une autoroute.

Cet axe routier, qui permet de relier Vancouver à des régions isolées du Nord de la province, a d'ailleurs été rouvert samedi au trafic «essentiel seulement», ont annoncé les autorités britannico-colombiennes dans un communiqué.

Ces dernières avaient imposé vendredi aux particuliers un maximum de 30 litres de carburant par passage à la pompe, afin de pallier les perturbations sur la chaîne d'approvisionnement provoquées par cet épisode climatique extrême.

Mike Farnworth, ministre de la Sécurité publique de Colombie-Britannique, a estimé samedi lors d'une conférence de presse que ces mesures pourraient être en vigueur pendant «10 jours», enjoignant ses concitoyens à limiter leurs déplacements pour économiser l'essence.

À Abbotsford, ville en partie noyée par les flots et où l'armée a été déployée, des élevages ont été ravitaillés par hélicoptères. Quatre tonnes de nourritures ont ainsi été héliportées samedi matin dans une ferme porcine, ont annoncé les autorités.

Des pluies importantes sont encore attendues dans le secteur la semaine prochaine.

En quelques mois, cette région de la côte pacifique canadienne a subi des catastrophes naturelles à répétition: un épisode de chaleur très intense fin juin, conséquence du réchauffement climatique d'après les experts, suivi par d'importants incendies.

- avec l'Agence France-Presse

Pour aider les victimes des inondations en Colombie-Britannique, vous pouvez faire un don en ligne au www.croixrouge.ca, par téléphone au 1 800 418-1111 et par texto en envoyant BCFLOODS au 30333

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.