/finance/homepage

Voitures autonomes: une entreprise de Québec dans la course parmi les géants

Ne soyez pas surpris de croiser la RAV-4 de LeddarTech ces jours-ci puisque des essais sont en cours dans les rues de Québec. Sur la photo, on peut voir Pierre Olivier, chef de la technologie.

PHOTO DIANE TREMBLAY

Ne soyez pas surpris de croiser la RAV-4 de LeddarTech ces jours-ci puisque des essais sont en cours dans les rues de Québec. Sur la photo, on peut voir Pierre Olivier, chef de la technologie.

Une entreprise de Québec mène des tests pour développer la conduite autonome avec une Toyota RAV-4 dotée d’équipements brevetés à la fine pointe de la technologie qui frôlent les 300 000 $. 

Cette Toyota est certainement la plus chouchoutée en ville car elle a été modifiée pour intégrer la plateforme technologique de LeddarTech qui sert à développer la conduite autonome. 

« Ce n’est pas un véhicule ordinaire. Pour nous, c’est un laboratoire », indique Pierre Olivier, chef de la technologie. 

LeddarTech a arrêté son choix sur ce modèle, car ses systèmes électroniques permettent à la base une plus grande maniabilité pour les besoins en recherche et développement.  

Montée avec ses nombreuses caméras et ses lidars, dont le rôle sert à détecter la présence et la distance des objets, cette voiture aux allures futuristes ne laisse personne indifférent. 

« Le plus drôle, c’est la réaction des gens qui sont curieux face à la technologie. Pour faire nos essais, on cherche des endroits où il y a beaucoup de piétons. Quand on circule sur la rue Saint-Jean ou dans le stationnement d’un Costco, les gens nous regardent avec les yeux grands », relate M. Olivier.  

Comme passer du cheval à l’auto

Pour l’instant, la conduite autonome, sans l’intervention du conducteur, est possible dans un environnement contrôlé. Dans ce cas-ci, on parle du Parc technologique du Québec métropolitain. Pour ce qui est des autres endroits visités, on procède principalement à la collecte de données. LeddarTech possède deux autres véhicules de ce type en Israël et la flotte est appelée à se déployer un peu partout dans le monde, dit-il. 

En trois ans, la RAV-4 affiche 10 000 km d’essais routiers au compteur. L’objectif est de collecter le plus grand nombre de données dans le plus de conditions possible pour alimenter les algorithmes.  

Selon M. Olivier, la révolution que s’apprête à vivre le secteur de l’automobile est aussi importante que celle qui a vu naître le passage du cheval au véhicule à moteur et LeddarTech compte bien jouer un rôle actif dans cette transformation.  

De bon augure

« On a des clients qui sont parmi les plus gros joueurs au monde. C’est très positif pour l’avenir », ajoute M. Olivier. 

LeddarTech, fondée en 2007, vend ses technologies de pointe à des manufacturiers qui, eux, les intègrent à leurs produits.

Ses solutions sont déployées dans des navettes autonomes, camions, autobus, véhicules de livraison, etc.  

« Nous ne nous considérons pas comme un compétiteur à Tesla. Tesla est un manufacturier automobile qui développe ses propres logiciels d’aide à la conduite et de conduite automatisée, alors que la plupart des autres manufacturiers se tournent vers des fournisseurs de technologies tels LeddarTech », conclut M. Olivier. 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.