/news/politics

Le ministre des Nordiques au travail depuis l’été

Photo d'Archives, Agence QMI

Le ministre des Nordiques, Éric Girard, est à l’œuvre depuis déjà plusieurs mois afin de trouver des investisseurs et convaincre la Ligue nationale de hockey de ramener un club à Québec. 

• À lire aussi: Retour des Nordiques: Legault adopte un ton plus modéré

• À lire aussi: Bruno Marchand prêt à «faciliter» le retour des Nordiques, mais n’investira pas

Le ministre des Finances du gouvernement caquiste travaille «depuis la fin de l’été» au retour des Nordiques. Il l’a confirmé lors d’une courte mêlée de presse, mardi après-midi. Il a reçu ce mandat directement du premier ministre François Legault.  

«Le message que vous devez comprendre d’abord, c’est que le gouvernement est favorable au retour des Nordiques et je peux même vous le dire en anglais», a déclaré le ministre. 

Les partis d’opposition venaient de le taxer d’être maintenant le ministre de la «diversion», alors que son gouvernement est aux prises avec une crise sur la gestion des CHSLD durant la première vague de la pandémie.  

«Simplement vous dire qu’il n’y a absolument aucun lien entre les deux», a assuré le ministre. «Ce sont les journalistes qui ont soulevé la question avec le premier ministre lors de la discussion sur la création du comité sur le hockey mineur.» 

Argent public

Par ailleurs, Éric Girard n’a pas fermé la porte à une participation financière de l’État pour soutenir le retour d’une équipe de la LNH dans la Capitale-Nationale, sans vouloir toutefois ouvrir son jeu. «À ce stade-ci, on n’est vraiment pas dans les détails. On est au début du processus. Je recueille de l’information pour d’abord comprendre pourquoi lorsque Vegas a eu une équipe, nous n’avons pas eu d’équipe», a-t-il dit. «Quant à moi, j’ai toujours été favorable à un retour.» 

Le ministre de l’Économie, Pierre Fitzgibbon, semble de son côté moins ouvert à injecter de l’argent public pour aider l’acquisition d’une équipe sportive professionnelle. 

«On a toujours dit que le gouvernement doit créer de la richesse, alors on ne va pas, je pense pour aucune équipe de sport, donner de l’argent. Il faut qu’il y ait une retombée économique, en général», a dit M. Fitzgibbon. Il a refusé de commenter autrement ce dossier, tout en soulignant qu’il était, de son côté, un partisan du Canadien de Montréal. 

Discussions

La semaine dernière, le premier ministre François Legault a évoqué un possible retour des Nordiques et qu’il avait même «parlé à Gary Bettman».  

Le commissaire adjoint et directeur juridique de la Ligue nationale de hockey, Bill Daly, a confirmé cette discussion à un journaliste de Sports net. Ce dernier a aussi indiqué que l’organisation serait heureuse de le rencontrer. «Nous n'avons aucune réunion prévue pour le moment. Oui, nous souhaitons toujours nous rencontrer et nous parler», a écrit le commissaire adjoint.   

Dans la même catégorie

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.