/news/politics

Danielle McCann admet s'être concentrée sur les hôpitaux

L’ex-ministre de la Santé Danielle McCann s’est à nouveau défendue d’avoir négligé les CHSLD lorsque le spectre d’une pandémie planait sur le Québec, au début de 2020, et qu'elle a «alerté» les établissements et mis en place des «cellules de sécurité civiles» dès que l'ampleur de la menace devenait évidente. 

• À lire aussi: Enquête de la coroner : le PQ et le PLQ accusent McCann d'avoir menti sous serment

«Nous avons préparé le réseau à faire face à la nouvelle maladie à coronavirus, s’est-elle défendue en conférence de presse, mercredi. Nous nous sommes préparés au mieux de nos connaissances et on n'a pas ménagé nos efforts.»

Parmi les 27 recommandations présentées dans un rapport explosif de la protectrice du citoyen, Marie Rinfret, mardi, il a été souligné à quel point les CHSLD se trouvaient dans «l’angle mort» du gouvernement et que le manque de communication entre les équipes et les départements dans le milieu de la santé était nuisible.

Or, rien n’a été fait pour préparer les CHSLD dans les mois précédents l’arrivée de la COVID-19 au Québec, a révélé le document, qui met à mal la version de McCann, qui a reconnu que les hôpitaux ont étaient une priorité.

«J’ai pris connaissance du rapport de la protectrice, c’est un rapport dont il faut tenir compte entièrement. Effectivement, on s’est concentré sur les hôpitaux en février. On avait peur de ce qui se passait en Italie et à New York aussi.»

À savoir si ses explications reflètent un manque de sensibilité à l’égard des CHSLD, McCann n’a pas complètement dissipé tous les doutes quant à sa gestion critiquée de l’époque.

«J’en ai géré des CHSLD quand j’étais dans le réseau. La sensibilité, je l’ai pour les CHSLD. Je suis tellement triste de ce qui s’est passé. C’est un drame innommable. Il faut aussi reconnaître les failles importantes dans notre système.»

Lors des audiences de la coroner Géhane Kamel, jeudi dernier, McCann a affirmé qu’il avait été demandé dès janvier 2020 aux dirigeants des CIUSSS et des CISSS de préparer leurs plans de lutte contre la pandémie, y compris dans leurs CHSLD. Une consigne toutefois absente des procès-verbaux rédigés à l’époque.

Questionné sur le témoignage de McCann à son entrée dans le corridor de l’Assemblée nationale, quelques instants plus tard, le premier ministre François Legault s’est refusé tout commentaire : «j’ai déjà dit ce que j’avais à dire», a-t-il sèchement répondu aux journalistes.

Écoutez la rencontre des analystes politiques Elsie Lefebvre et Marc-André Leclerc sur QUB radiojou

  

Mensonges coordonnés

Péquistes et libéraux ont accusé mercredi l’ex-ministre de la Santé d’avoir menti sous serment au lendemain de la parution du rapport de la protectrice du citoyen.

Celui-ci contredit la version donnée jusqu’ici par le gouvernement à l’effet que le réseau de la santé avait reçu la directive de préparer ses établissements, y compris les CHSLD, dès janvier 2020, ont-ils souligné.

Pour la cheffe libérale, Dominique Anglade, Danielle McCann doit s’expliquer sur sa version contradictoire dans ce dossier.

«Le rapport est clair : pas de directives envoyées aux CHSLD avant le mois de mars. Les faits ne mentent pas [mais] le gouvernement, lui, a menti aux Québécois», a-t-elle déclarée mercredi matin.

Le chef du Parti québécois, Paul St-Pierre Plamondon, va même jusqu’à demander à la coroner Géhane Kamel, d’entendre à nouveau plusieurs témoins dont Danielle McCann son ancien sous-ministre Yvan Gendron, le Dr Horacio Arruda et la sous-ministre adjointe aux Aînés, Natalie Rosebush, qu’il soupçonne d’un raconté un «mensonge vraisemblablement coordonné».

«On a perdu des milliers de Québécois aux mains de la COVID dans des circonstances inhumaines et on a droit à la vérité, à de l'intégrité et à de la transparence», a-t-il lancé.

Québec solidaire réclame pour sa part qu’une enquête publique se tienne afin de faire la lumière sur l’ensemble de la crise de la COVID-19, et non pas seulement sur la première vague, au printemps 2020.

- Avec la collaboration de Vincent Larin, Agence QMI

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.