/news/coronavirus

Décès en CHSLD: une haute fonctionnaire appelée à témoigner de nouveau

Quebec

Photo Stevens LeBlanc

Une haute fonctionnaire dont le témoignage aux audiences de la coroner Géhane Kamel sur la vague de décès en CHSLD a causé une controverse est appelée à donner à nouveau sa version des faits.

• À lire aussi: Danielle McCann admet s'être concentrée sur les hôpitaux

• À lire aussi: Enquête publique sur les décès en CHSLD: aucun rapport d’inspection n’a été détruit, affirme Québec

Le nom de la sous-ministre adjointe aux aînés, Natalie Rosebush, est apparu sur la liste des derniers témoins convoqués aux audiences de la coroner, jeudi.

À son premier passage, le 16 novembre dernier, elle avait affirmé que des rapports remplis par des inspecteurs durant leurs visites en CHSLD pendant la première vague étaient écrasés au fur et à mesure, ce qui s’est révélé ne pas être exact.

Le gouvernement a dû rectifier les faits par la suite en affirmant qu’aucun document n’avait été détruit. L’opposition a toutefois saisi l’occasion pour accuser Québec de «cacher des choses» tout en appelant à la tenue d’une commission d’enquête publique.

Audiences reportées

Le bureau du coroner a également annoncé mercredi que le dernier volet de l’enquête sur les décès en CHSLD au printemps 2020 sera finalement repoussé en janvier.

Cette nouvelle survient alors que les témoignages de plusieurs hauts responsables du réseau de la santé à ses audiences sont mis en doute par les partis d’opposition et contredits par la parution d’un rapport explosif sur l’absence de préparatifs en CHSLD avant la crise.

Seul le volet «représentations» qui devait avoir lieu à compter du 30 novembre 2021 est toutefois concerné.

«La coroner Me Géhane Kamel souhaite ainsi avoir tout le temps requis pour apprécier la preuve documentaire qui est attendue pour le 29 novembre conformément aux divers engagements pris dans les dernières semaines auprès de certains témoins», a précisé son bureau par voie de communiqué.

Recommandations

Rappelons que plusieurs intervenants se sont engagés à déposer des documents dans le cadre de cette enquête. Le ministère de la Santé doit, entre autres, remettre une copie de tous les rapports de vigie découlant des visites en CHSLD à compter de la mi-avril 2020.

Le volet «représentation» permet aux personnes intéressées ou à leur représentant de s’adresser à la coroner afin de lui faire part de leurs observations sur un ou plusieurs aspects de l’enquête tout en donnant leur avis sur les recommandations qu’elle pourrait formuler.

Ainsi, les derniers témoignages d’acteurs sont tout de même maintenus la semaine prochaine. L’Institut national de santé publique (INSPQ) doit venir expliquer le contenu des différents scénarios de contagion présentés au gouvernement au tout de début de la crise.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.