/buzz/homepage

Elle gagne deux sièges pour l'espace d'une valeur de 900 000 dollars

En participant à un simple tirage au sort, une femme de 44 ans vivant à Antigua-et-Barbuda a remporté un cadeau comme tombé du ciel: deux sièges pour l'espace à bord d'un vaisseau de Virgin Galactic, d'une valeur de 450 000 dollars chacun.

 • À lire aussi: Virgin Galactic remet en vente des billets pour l’espace, à 450 000 dollars par siège

• À lire aussi: EN IMAGES | Le milliardaire Richard Branson a volé dans l'espace

Keisha Schahaff deviendra ainsi la première passagère originaire des îles caraïbes à flotter en apesanteur - une expérience que seuls quelque 600 humains ont déjà pu vivre.

Elle a décidé qu'elle s'y rendrait accompagnée de sa fille de 17 ans, une étudiante en sciences actuellement au Royaume-Uni pour ses études, et rêvant de travailler pour la Nasa.

La nouvelle a été annoncée à Keisha Schahaff par le fondateur de Virgin Galactic en personne, Richard Branson, qui s'est rendu chez elle à Antigua-et-Barbuda début novembre pour lui remettre sa combinaison d'astronaute.

«Je pensais juste faire un entretien sur Zoom», a raconté à l'AFP l'heureuse gagnante. «Quand j'ai vu Richard Branson entrer, j'ai commencé à crier! Je n'arrivais pas y croire.» 

AFP

Keisha Schahaff a remporté ce prix en participant à une levée de fonds organisée par Virgin Galactic sur la plateforme Omaze, qui a permis de rassembler 1,7 million de dollars. L'argent sera reversé à l'ONG Space for Humanity, qui oeuvre pour un accès plus large à l'espace.

Le montant du don versé par Keisha Schahaff n'a pas été révélé, mais ceux-ci commençaient dès 10 dollars seulement. La collecte a attiré près de 165 000 participants en huit semaines, a déclaré Virgin Galactic dans un communiqué.

«Petite, j'ai toujours été fascinée par l'espace», a expliqué à l'AFP Keisha Schahaff, racontant qu'elle était «toujours la première à acheter ses billets» pour aller voir au cinéma le dernier Star Wars ou Star Trek.

«C'est tellement fascinant, c'est comme libérateur», a déclaré cette coach de santé, qui travaille notamment avec des femmes. 

Elle s'est retrouvée à participer au tirage au sort après avoir vu une publicité dans un avion de Virgin Atlantic.

«J'ai juste rempli le formulaire et fait ce qui était demandé, sans me rendre compte que je pourrais vraiment avoir une réponse», se souvient-elle. 

«C'est une opportunité géniale pour moi de me sentir en vie», a estimé celle qui vit toujours aujourd'hui à Antigua, où elle a grandi, et qui espère «inspirer les autres à aussi vivre leur rêve». 

AFP

File d'attente  

Le voyage proposé n'offre que quelques minutes en apesanteur: un énorme avion porteur décolle d'une piste classique, puis largue en altitude le vaisseau, qui ressemble à un gros jet privé. 

Celui-ci allume alors son moteur jusqu'à dépasser les 80 km d'altitude - la limite de l'espace selon l'armée américaine -, puis redescend en planant. 

Les vols ont lieu depuis la base de Spaceport America, dans le désert du Nouveau-Mexique, que Keisha Schahaff pourra visiter en compagnie de M. Branson. 

Elle fera partie des «premiers astronautes» de Virgin Galactic, mais sa place dans la file d'attente n'a pas encore été déterminée, selon une porte-parole de l'entreprise. 

La société a déjà pré-vendu quelque 700 tickets pour l'espace: 600 entre 2005 et 2014, pour un prix compris entre 200 000 et 250 000 dollars, puis 100 nouveaux depuis août, lorsqu'ils ont été remis en vente pour 450 000 dollars l'unité.

AFP

L'objectif est d'en écouler 1000 au total avant le lancement des vols commerciaux, dont le premier doit avoir lieu au quatrième trimestre 2022, après une période d'améliorations des appareils actuellement en cours.

L'annonce de mercredi a pour but de démontrer que le tourisme spatial ouvre des opportunités à une diversité de personnes, malgré des prix restant pour le moment inaccessibles à l'immense majorité de la population.

«Être capable de donner aux gens de tous âges et de tous milieux un accès équitable à l'espace, et en retour, l'opportunité d'inspirer et de guider les autres une fois sur Terre, est ce vers quoi Virgin Galactic tend depuis deux décennies», a déclaré le Britannique Richard Branson, cité dans le communiqué.

Le 11 juillet dernier, le milliardaire était lui-même monté à bord du vaisseau SpaceShipTwo lors d'un vol d'essai, accompagné par des employés de Virgin Galactic.

La course fait rage avec la société du milliardaire Jeff Bezos, Blue Origin, qui propose elle aussi des vols suborbitaux offrant une expérience similaire, mais à bord d'une fusée décollant plus classiquement à la verticale. Le troisième vol habité de Blue Origin est prévu pour début décembre.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.