/sports/homepage

Une autre dégelée pour le CH

WASHINGTON – Il y a toujours l’espoir et le désir de partir sur une séquence victorieuse. Mais ça ne se matérialise jamais pour le Canadien de Montréal. Même pas pour deux petites victoires d’affilée.

• À lire aussi: Guy Lafleur se battra jusqu'au bout

• À lire aussi: Paris sportifs: la qualification du CH en séries serait très payante

• À lire aussi: Canadien: dans la joie et l’allégresse

Le Tricolore a poursuivi sa misérable saison en subissant un revers de 6 à 3 contre les Capitals de Washington, mercredi, au Capital One Arena.

«Si j’avais une explication à savoir pourquoi on trébuche toujours après une victoire, nous l’aurions déjà corrigé dans notre jeu, a murmuré l’ailier Brendan Gallagher. C’est frustrant, nous ne pouvons pas coller deux bons matchs d’affilée. Les Capitals étaient la meilleure équipe. Nous avons le résultat que nous méritons.»

C’était déjà la neuvième fois cette année que la bande à Dominique Ducharme donnait cinq buts ou plus dans un match. On répète, mais neuf fois en 21 matchs.

Malgré ses 36 ans, Alex Ovechkin a profité du passage d’une proie facile pour engraisser sa fiche personnelle avec trois aides. Le futur roi des buts dans la Ligue nationale de hockey (LNH) a montré ses talents de passeur et sa vision du jeu dans cette rencontre. Tom Wilson lui payera probablement un rafraîchissement au cours de la longue fin de semaine de l’Action de grâce américaine pour son superbe relais sur le cinquième but.

L’impossible constance

Signe d’une équipe sans aucune confiance, le Canadien a toujours suivi une victoire par un revers assez cinglant cette saison. Dans les cinq rencontres après une victoire, le Canadien s’est fait malmené 25 à 10 par ses rivaux.

«Il n’y a pas une tendance sauf qu’on se fait toujours dominer, a répliqué Gallagher. Nous n’étions pas assez bons. Les Caps ont passé la première période dans notre territoire.»

Malgré les absences des Nicklas Backstrom, T.J. Oshie, Anthony Mantha et Lars Eller, les Caps ont dévoré leurs rivaux dès le départ, inscrivant trois buts lors des 14 premières minutes.

Ce qu’on a remarqué...

Caufield : un premier but

Cole Caufield a marqué son premier but de la saison à son 13e match. En deuxième période, le numéro 22 a bondi sur son propre retour de tir qui avait manqué la cible pour déjouer Ilya Samsonov. Sur le coup, Samsonov croyait bien avoir bloqué son tir avec sa jambière gauche. Mais à la reprise, on a constaté que la rondelle avait bien pénétré dans le filet.

Une autre machine

Il y a Alex Ovechkin, il y a Evgeny Kuznetsov, mais les Capitals ont aussi une formidable machine offensive à la ligne bleue en John Carlson. Le défenseur américain a connu un autre match faste avec un but et une passe. Il a battu Jake Allen d’un réel plomb en supériorité numérique en première période. En deuxième, il a offert une passe parfaite à Kuznetsov qui n’a eu qu’à déposer l’objet dans un filet abandonné. En 20 matchs, Carlson a maintenant 18 points (quatre buts, 14 aides).

Retour brutal

Absent pour les quatre derniers matchs en raison d’une commotion cérébrale, Jake Allen ressemblait à un gardien encore rouillé. Il a donné six buts sur 34 tirs. Il y a eu un but chanceux, celui de Michael Sgarbossa. Le gardien originaire du Nouveau-Brunswick a offert un véritable cadeau à Dmitry Orlov en troisième période. À sa défense, les Capitals ont dicté le jeu avec 16 tirs contre seulement 5 en première période. Et au chapitre des tirs tentés lors de la première période, c’était 32 à 8 pour Washington.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.