/regional/estduquebec/basstlaurent

La vaccination bat son plein pour les 13 500 enfants du Bas-Saint-Laurent

La vaccination des enfants contre la COVID-19 a débuté mercredi au Bas-Saint-Laurent. L’objectif est d’administrer, d'ici les Fêtes, la première dose aux 13 500 enfants âgés entre 5 et 11 ans, qui sont volontaires.

Le Centre intégré de santé et de services sociaux du Bas-Saint-Laurent propose une vaccination hybride, soit dans les cliniques de vaccination et dans les écoles de la région.

Près de 2000 rendez-vous ont déjà trouvé preneur sur les quelque 11 000 places ajoutées sur le site Clic Santé par les autorités de la santé de la région.

Le CISSS du Bas-Saint-Laurent priorise la vaccination dans les cliniques, mais visitera tout de même les 120 écoles de la région.

L’opération vaccination dans les écoles s’échelonnera du 6 au 21 décembre prochain.

Les parents devront remplir le formulaire de consentement s’ils optent pour la vaccination dans l’école de leur enfant. Les Centres de services scolaires de la région assureront la communication avec les parents.

Une ligne téléphonique est disponible pour aider les parents à faire un choix éclairé. Des infirmières répondront aux questions des parents. Le numéro de la ligne 1-800 sera acheminé par le réseau scolaire dans les différentes communications.

Comme la dose administrée aux enfants n’est pas la même que pour les adultes, tout a été mis en place pour assurer une opération sécuritaire.

«On a vraiment travaillé dans les dernières semaines d’avoir un circuit sécuritaire de molécule, puisqu’on a plusieurs molécules dans nos cliniques de vaccination. Quand on a une cellule pour enfants, elle est vraiment dédiée aux enfants», a expliqué la responsable de la vaccination pour le CISSS du Bas-Saint-Laurent, Murielle Therrien.

Le directeur de la santé publique du Bas-Saint-Laurent, Sylvain Leduc, est conscient de la réticence de certains parents à faire vacciner leurs enfants, mais soutient que cette vaccination leur permettra de se protéger, de protéger leurs proches et de limiter la propagation du virus dans les écoles.

Selon Dr Sylvain Leduc, le vaccin est efficace et a déjà fait ses preuves. Il ne s’agirait pas d’un vaccin administré à l’aveuglette. «Pour la dose pédiatrique, on a des millions de doses d’administrées», rappelle-t-il.

Comme ce fut le cas pour les adultes, la prise de rendez-vous pour la deuxième dose sera effectuée lors du premier vaccin.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.