/news/politics

Les Verts nomment Amita Kuttner comme chef intérimaire

Amita Kuttner

Photo Facebook

Amita Kuttner

Le Parti vert du Canada a élu mercredi leur nouveau chef intérimaire, pour remplacer Anamie Paul, qui a claqué la porte du parti à la mi-novembre.

C’est finalement Amita Kuttner, un astrophysicien spécialisé en trou noir, qui a été nommé mercredi par le Conseil fédéral des Verts pour diriger le parti, jusqu'à l'élection d'un nouveau chef l'année prochaine.

Il était candidat lors de la course à la chefferie pour la succession d’Elizabeth May, l’an passé. M. Kuttner a également été porte-parole du Parti vert en matière de science et d'innovation et s'est présenté comme candidat du Parti dans la circonscription de Burnaby-North Seymour, en Colombie-Britannique, lors des élections générales de 2019.

Sa nomination marque un certain nombre de premières. À 30 ans et 11 mois, il est le plus jeune, la première personne trans et la première personne d'origine est-asiatique à diriger un parti politique national.

«Je suis honoré d'avoir été choisi pour diriger notre parti en cette période de transition et de renouvellement», a déclaré le Dr Kuttner. «J'assume cette responsabilité en étant pleinement conscient de l'ampleur des défis auxquels nous sommes confrontés, mais convaincu que nous les surmonterons et que nous en sortirons plus forts, plus unis et plus confiants quant à notre rôle vital sur la scène politique nationale», a-t-il ajouté.

«Le choix d'Amita Kuttner comme nouveau chef par intérim est une étape importante dans la revigoration de notre parti. Nous travaillerons en étroite collaboration avec lui et je suis très heureux qu'elle apporte son expertise à nos efforts collectifs pour reconstruire le parti vert fédéral», a déclaré la présidente du Conseil fédéral Lorraine Rekmans.

Mme Rekmans a déclaré que la nomination du chef par intérim a été menée dans un esprit d'ouverture et d'équité. «Tous les membres du Parti vert ont été invités à postuler ou à recommander une candidate ou un candidat. Parmi les 20 candidates et candidats provenant de l’ensemble pays, la moitié provenait de groupes issus de la diversité, un tiers était bilingue, la moitié avait moins de 50 ans et plusieurs étaient des jeunes très qualifiés», a-t-elle ajouté.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.