/news/currentevents

Cinq armes à feu trouvées chez le complotiste fabriquant d’armes

Ott45SymmesApr22

QMI Agency

Cinq armes à feu et deux imprimantes 3D ont été saisies mercredi dans le logement du complotiste de Gatineau arrêté pour fabrication et trafic d’armes.

Tobie Laurin Lépine, 34 ans, a été épinglé dans son petit trois et demi de la rue Hétu. Les policiers ont passé toute la journée à fouiller son logement et à récupérer des preuves.

Au total, les forces de l’ordre ont saisi trois armes de calibre 9 mm, dont une munie d’un silencieux; une arme de poing de calibre .22; une arme artisanale pour lancer des petits obus; deux imprimantes 3D; neuf chargeurs à haute capacité; plusieurs ordinateurs; une somme de 1100 $ en argent comptant et plusieurs pièces d’armes à feu.

L’enquête liée à cette perquisition se poursuit, de même que les expertises des éléments de preuves saisis à ce jour, ont fait savoir les autorités dans un communiqué.

Laurin Lépine est un ancien fonctionnaire fédéral qui se serait recyclé en fabricant d’armes. Dans son petit appartement, il avait aménagé son atelier de production en plein dans sa cuisine.

À l’aide de ses deux imprimantes 3D, il serait parvenu à fabriquer plusieurs armes à feu.

Sur ses réseaux sociaux, Tobie Laurin Lépine exposait publiquement sa haine envers le gouvernement de François Legault et contre les mesures sanitaires.

Sur certaines publications, il s’identifiait au groupe de complotistes radicaux des «Farfadaas».

Tobie Laurin Lépine demeurera détenu jusqu’à son retour devant le juge pour son enquête sur remise en liberté.

L’opération menée chez Laurin Lépine s’inscrivait dans la stratégie CENTAURE, qui lutte contre les crimes par armes à feu au Québec.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.