/regional/montreal/laval

Les chauffeurs de la STL en grève vendredi et samedi

Photo d'archives Agence QMI, Mario Beauregard

Les chauffeurs et chauffeuses de la Société de transport de Laval (STL) seront en grève les 26 et 27 novembre afin de dénoncer l'impasse à la table de négociation.

• À lire aussi: Deux jours de grève à la Société de transport de Laval

Ainsi, les services de transport ne seront offerts qu’aux heures de pointe, vendredi, en raison d’une décision du Tribunal administratif du Travail. Samedi, il n’y aura aucun service de transport public à Laval.

Lundi, la STL avait déposé une demande d’ordonnance de sauvegarde contre son Syndicat des chauffeurs auprès du Tribunal. La demande de décision temporaire du tribunal était motivée par des moyens de pression des syndiqués jugés illégaux par l’employeur.

«La clientèle doit comprendre que nous sommes forcés par la direction de faire la grève, car la mauvaise gestion de la STL est en train de mettre en péril le service de transport public des citoyennes et citoyens de Laval. À l'aube de 2022, nous nous tenons debout pour le développement durable de notre ville. Les Lavalloises et Lavallois méritent un service de transport en commun de qualité», a déclaré Patrick Lafleur, président du Syndicat des chauffeurs de la STL.

La STL compte environ 630 chauffeurs, dont la convention collective est échue depuis le 31 juillet 2019.

La direction de la STL dénonce la grève

La direction de la Société de transport de Laval (STL) dénonce la grève des chauffeurs d’autobus prévue vendredi et samedi et déplore que celle-ci pénalise «inutilement» la clientèle.

Le syndicat représentant les chauffeurs de la STL (SCFP 5959) a annoncé mardi le recours à une grève de 48 heures à partir de vendredi à 4 h, même si le Tribunal administratif du travail a tranché pour le maintien des services essentiels durant les heures de pointe de la journée de vendredi.

«La direction de la STL est sincèrement désolée des inconvénients que la grève des chauffeurs peut occasionner à sa clientèle et trouve regrettable cette décision du Syndicat, malgré les négociations en cours», a indiqué par communiqué le transporteur, jeudi.

L’employeur persiste à dire que l’offre proposée au syndicat est «équitable» et «comparable» à celle négociée avec les syndicats des employés de bureau et de l’entretien, dont les conventions collectives ont été renouvelées.

La STL précise que le service sera réduit de moitié vendredi, alors que le samedi aucun service d’autobus ne sera offert à la population, selon la décision du TAT.

«Dans le cadre des discussions pour déterminer les services offerts durant les journées de grève, la STL aurait souhaité, et a demandé, à ce qu'il y ait du service le samedi 27 novembre, mais nous n'avons pas réussi à convaincre le syndicat et la commission», a ajouté la STL.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.