/news/law

Meurtre de Nadia Panarello: Fera ne témoignera pas pour sa défense

Ernesto Fera avait accepté de se soumettre au polygraphe en 2004, quelques mois après le meurtre.

Capture d’écran déposée en preuve

Ernesto Fera avait accepté de se soumettre au polygraphe en 2004, quelques mois après le meurtre.

Accusé d’avoir tué son épouse en 2004, à Laval, Ernesto Fera a décidé jeudi de ne pas témoigner pour sa défense, durant son procès devant juge seul.

Un des avocats de Fera, Me Joseph La Leggia, avait déjà annoncé au juge James Brunton, la semaine dernière, que la défense de son client serait « très courte ».

Et ce fut le cas, jeudi matin. Les trois seuls témoins appelés à la barre par la défense ont fini leur témoignage en deux heures.

Un policier et une ancienne collègue de l’accusé ont notamment livré leur souvenir des réactions de Fera le jour du drame.

Fera a préféré, comme c’est son droit, ne pas prendre la parole pour sa défense.

Motif financier

Depuis près d’un mois, l’homme de 55 ans subit son procès au palais de justice de Saint-Jérôme, dans les Laurentides.

Il est accusé du meurtre prémédité de Nadia Panarello, 38 ans, dans leur résidence cossue rue Michel-Gamelin, dans le quartier Vimont, le 12 février 2004.

Ce jour-là, en avant-midi, la mère de ses deux filles de 10 et 14 ans à l’époque a été retrouvée inerte et ensanglantée au sol de la salle de bain de leur chambre à coucher.

Elle avait reçu 30 coups de couteau.

Malgré les soupçons de la police de Laval tôt dans l’enquête, il aura fallu 15 ans avant que l’homme, qui avait 37 ans lors du crime, soit arrêté en juillet 2019. 

Un nouvel élément d’enquête avait permis aux autorités de renforcer leurs doutes sur le suspect.

Fera avait cependant rapidement retrouvé sa liberté, étant assigné à la maison avec l’obligation de porter à la cheville un coûteux bracelet de surveillance électronique.

Selon la poursuite, qui a clos sa preuve la semaine dernière, Fera aurait tué sa conjointe pour encaisser des centaines de milliers de dollars en assurance vie. 

Il a ainsi pu utiliser cet argent pour se sortir d’un gouffre financier.

Les plaidoiries se feront entendre à partir de mardi prochain.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.