/news/society

Neige, pluie et verglas pour la fin de semaine

Une première tempête hivernale se dessine pour le Centre-du-Québec et la Haute-Côte-Nord, a averti Environnement Canada jeudi.

Les premières bordées de neige, accompagnées de forts vents, sont attendues notamment au Saguenay–Lac-Saint-Jean, en Beauce, en Estrie et dans le Bas-Saint-Laurent. Ces régions devraient recevoir de 10 à 20 cm de neige dans la nuit de vendredi à samedi, selon les estimations d’Environnement Canada.

«On peut s’attendre à une bonne première tempête», a indiqué à l’Agence QMI le météorologue Jean-Philippe Bégin.

«De plus, derrière ce système, les vents forts combinés à la neige fraîchement tombée pourraient occasionner des conditions de poudrerie réduisant la visibilité samedi. L'accumulation rapide de neige rendra les déplacements difficiles», a indiqué l’agence fédérale par voie de communiqué.

Pour Montréal et le sud du Québec, la neige se fera quant à elle attendre. Cependant, la pluie et la bruine qui est prévue pour la nuit de jeudi à vendredi devraient se changer en pluie verglaçante ou même en neige fondante avec la chute des degrés, une fois la nuit tombée.

«Les surfaces non traitées comme les routes, les trottoirs et les terrains de stationnement pourraient devenir glacées et glissantes. Adaptez votre conduite aux conditions routières changeantes», a signalé Environnement Canada dans un bulletin météorologique spécial.

La péninsule gaspésienne, la Basse-Côte-Nord et les Îles-de-la-Madeleine seront quant à eux sous un régime de pluie intermittente au cours des prochains jours.

«Malgré le mois d’octobre plutôt doux, la période hivernale s’est installée relativement tôt cette année avec des températures sous zéro», a fait savoir M. Bégin.

Cette première tempête dans le Centre-du-Québec et le Nord-du-Québec s’inscrit dans les normales de saison, qui est habituellement à la fin novembre, et ce, même si les premiers flocons se sont fait attendre.

«Ce n’est pas parce qu’on tarde à recevoir les premiers flocons qu’on tarde nécessairement à recevoir les premières bordées, et c’est justement le cas cette année», a précisé Jean-Philippe Bégin.

Le sud du Québec, Montréal et ses environs sont aussi dans les normales de saison en ce qui a trait au temps hivernal et aux premières bordées, a fait valoir le météorologue. Ce dernier a également précisé qu’il était trop tôt pour annoncer la date des premières grandes accumulations en sol métropolitain.

Chose certaine, cette première bordée survient à point nommé pour rappeler aux automobilistes retardataires que la date limite du 1er décembre afin de faire poser ses pneus d’hiver arrive à grands pas.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.