/regional/montreal/montreal

Caroline Bourgeois intègre le comité exécutif

Photo d'Archives, AGENCE QMI

La mairesse de Rivière-des-Prairies – Pointe-aux-Trembles, Caroline Bourgeois, intègre le comité exécutif de la Ville de Montréal, où elle sera vice-présidente.

• À lire aussi: Martine Musau Muele deviendra la première femme noire à présider le conseil municipal

• À lire aussi: Victoire confirmée pour Gracia Kasoki Katahwa dans Côte-des-Neiges–Notre-Dame-de-Grâce

• À lire aussi: Un comité exécutif dominé par les femmes à Montréal

Mme Bourgeois sera également responsable des grands parcs, des sports et loisirs, d’Espace pour la vie et de l’Est de Montréal. La mairesse de Montréal, Valérie Plante, en a fait l’annonce vendredi, en fin de journée.

La mairesse Plante avait présenté les membres de son comité exécutif mercredi matin. Toutefois, Mme Bourgeois n’avait pas encore été assermentée à l’hôtel de ville, alors que son siège faisait l’objet d’un recomptage. Sa victoire a été confirmée jeudi soir.

Lors du précédent mandat de Projet Montréal, Mme Bourgois avait également siégé au comité exécutif en tant que responsable de l’est et comme responsable de la sécurité publique. Ce dernier dossier a toutefois été octroyé à Alain Vaillancourt, travailleur social de formation.

Tous les recomptages sont maintenant terminés à Montréal, confirmant la victoire des six élus dans les arrondissements où les résultats ont été remis en doute.

Vendredi, Élection Montréal a pu confirmer la victoire de Julien Hénault-Ratelle, qui l’a emporté sur l’ancienne présidente du conseil municipal, Suzie Miron, mettant fin au dernier recomptage.

À la suite des élections, Ensemble Montréal avait demandé un dépouillement judiciaire pour quatre postes situés dans deux arrondissements, notamment les mairies de Côte-des-Neiges – Notre-Dame-de-Grâce et de Rivière-des-Prairies – Pointe-aux-Trembles.

De son côté, Projet Montréal voulait un recomptage pour la mairie d’Outremont et le poste de conseillère de ville dans Tétreaultville où Mme Miron s’est fait renverser.

Bien que le nombre de votes attribués à l’un ou l’autre des candidats ait pu changer dans certaines courses, aucun des résultats n’a été renversé au terme de ces dépouillements judiciaires.

Les élus confirmés dans leur victoire pourront maintenant être assermentés, afin de siéger au prochain conseil municipal, qui se déroulera lundi.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.