/regional/sherbrooke/estrie

Des ratés dans les tests de dépistage en Estrie

Le dépistage sans rendez-vous n’est plus accessible et la prise de rendez-vous est difficile depuis une semaine en Estrie, au moment où la région connaît une hausse des cas de COVID-19 qui n’avait pas été vue depuis janvier dernier.

• À lire aussi: COVID-19 en Estrie: déploiement des tests rapides dans les écoles

• À lire aussi: Montée des cas de COVID-19: les Québécois inquiets pour Noël

• À lire aussi: COVID-19: les cas s’accumulent en Mauricie Centre-du-Québec

Les personnes qui souhaitent se faire dépister doivent préalablement prendre rendez-vous, et pourtant, elles étaient nombreuses à s’être présentées vendredi matin au centre de dépistage désigné de Sherbrooke, pensant pouvoir y passer un test.

Près de 279 cas de COVID-19 ont été recensés en deux jours en Estrie et de nombreuses écoles sont aux prises avec des éclosions.

Ces facteurs jumelés au manque d’effectifs rendent donc de plus en plus difficile l’obtention d’un rendez-vous, que ce soit au téléphone ou en ligne. Et quand les gens réussissent, le délai est souvent de plusieurs jours.

Marie-France Bradley est confinée depuis mercredi à la maison avec sa fillette de cinq ans qui a des symptômes grippaux.

Elle a eu besoin de plus de 24 heures avant de réussir à obtenir un rendez-vous pour samedi. La mère de famille se demande si elle recevra les résultats à temps pour que sa petite puisse retourner à l’école lundi matin.

Avec une moyenne quotidienne de 140 nouveaux cas dans la région, des gens ont l’impression que la situation n’ira pas en s’améliorant et craignent même que les délais d’attente ne s’allongent.

Dans la même catégorie

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.