/news/currentevents

Haut du Lac-Saint-Jean: une enquête ouverte pour des églises incendiées

Une enquête a été ouverte auprès de la Sûreté du Québec (SQ) après que trois églises du haut Lac-Saint-Jean ont été touchées en 11 jours par des débuts d’incendies douteux.

Tous les événements sont considérés comme étant suspects, si bien que le Service incendie de Dolbeau-Mistassini a transmis le dossier à la police provinciale.

Un premier incident a touché l’église Sainte-Thérèse dans le secteur de Dolbeau, le 14 novembre dernier. Un pompier membre du conseil de la fabrique a alors éteint le petit feu près de la porte de Saint-Vincent-de-Paul, qui était presque passé inaperçu.

Un début d’incendie a par la suite été signalé le 20 novembre sur la toiture de l’entrée menant au sous-sol de l’église Saint-Michel, cette fois dans le secteur de Mistassini.

L’église de Saint-Eugène-d’Argentenay a quant à elle été la cible d’un troisième incendie la matinée du 25 novembre, quand des flammes ont été aperçues sur un mur extérieur.

Un employé municipal a utilisé un tracteur pour souffler de la neige sur le feu le temps que les pompiers arrivent sur place.

Dans les trois cas, l’incendie est considéré comme suspect et les dégâts ne dépassent pas les 2000 $.Ces gestes possiblement criminels inquiètent toutefois les responsables.

Il est encore trop tôt dans l’enquête pour établir si un lien est possible entre les trois événements. Des caméras installées sur un édifice municipal voisin de l’église Saint-Eugène-d’Argentenay pourraient cependant aider les enquêteurs.

À la paroisse Saint-Michel, des caméras de surveillance pourraient être ajoutées afin de protéger l’église.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.