/regional/saguenay

Le Vendredi fou est presque arrivé en retard à Saguenay

Le Vendredi fou marquait le début officiel des emplettes de Noël, au Saguenay, alors que des commerçants avaient pris de l’avance.

• À lire aussi: Vendredi fou: des clients bravent les éléments pour les rabais

• À lire aussi: Vendredi fou: 3,6 millions de transactions avant midi au Canada

• À lire aussi: Vendredi fou : moins d’aubaines cette année

Difficile d'ignorer que les commerces offraient de nombreux rabais en ce Vendredi fou. L'achalandage est demeuré important durant toute la journée chez Eugène Allard, Cuisine et Tendances. L'affluence était même supérieure à celle d'il y a deux ans, avant la pandémie, selon la direction.

«On dirait que les gens sont déjà en mode "cadeaux"», constate le gérant de la succursale Arthur Gagnon.

Les clients étaient invités à tourner la roulette à l'entrée pour gagner un rabais de 10 % à 50 %. Les clients interrogés ont cependant tous assuré avoir respecté leur budget.

«Je ne cours pas après ces journées, mais je me suis dit que ça valait la peine de venir faire un tour», a dit un homme à sa sortie du magasin.

«On a un budget pour les Fêtes et le Vendredi fou nous permet de réaliser des économies», mentionne une autre cliente.

En raison de la pandémie, les commerçants ont dû faire leur inventaire plus longtemps d'avance. Rose Bonbon, par exemple, reçoit encore du matériel de Noël ces jours-ci.

«On a eu quelques petits problèmes d'approvisionnements, mais [c’est] parce que le matériel est parti plus tard, pas parce que les fabricants en manquent», explique la propriétaire Caroline Leclerc.

«Maintenant, on offre aux clients surtout les produits qui sont livrables», ajoute-t-elle.

La clientèle était plus éparpillée dans d'autres commerces. Il faut dire que désormais, le Vendredi fou débute...bien avant le dernier vendredi de novembre.

«C'est pour ça qu'il doit y a avoir moins de monde un peu cette année», observe un client à la sortie de la succursale Best Buy.

«Les grandes chaînes commencent leur Vendredi fou parfois deux semaines plus tôt, déplore Caroline Leclerc. Ça devrait être une fin de semaine, mais ces chaînes commencent parfois deux semaines d'avance. Assez que je regardais leurs dates cette année et je me demandais si je n'étais pas en retard! Ça brise un peu l'effet du Vendredi fou.»

Modération

Là aussi, la modération peut avoir meilleur goût. Il y a effectivement des pièges à éviter, rappelle le Service budgétaire et communautaire de Chicoutimi.

Sa directrice, Julie Bilodeau, souligne l’importance de bien identifier ses besoins et ne pas perdre de vue que, parfois, un rabais n'est pas aussi «gros» qu'il en a l'air.

Elle invite également les gens à poser des questions pour distinguer la différence entre la garantie légale et la garantie prolongée, dont les gens n'ont pas toujours besoin.

Dans la même catégorie

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.