/sports/homepage

Un vendredi loin d'être fou pour le Canadien

Le cliché veut que le hockey soit un sport de revirements et que l’équipe gagnante est celle qui en commet le moins. Preuve à l’appui, les Sabres ont prouvé la véracité de cette théorie, vendredi à Buffalo, en défaisant le Canadien de Montréal 4 à 1.

C’est d’ailleurs à la suite de revirements que les favoris de la foule ont inscrit chacun de leurs trois premiers buts.

Au terme d’un échec-avant soutenu, Jeff Skinner a poussé Artturi Lehkonen à l’erreur pour s’emparer de la rondelle dans la zone du CH. Il a ensuite remis la rondelle à Victor Olofsson, qui l’a aussitôt refilé à Tage Thompson, qui a ouvert les hostilités, un peu plus de quatre minutes après la mise au jeu initiale.

Au deuxième vingt, Cody Eakin a soutiré la rondelle à Jeff Petry dans la zone des Sabres et a organisé une attaque à trois contre deux. Eakin a jumelé ses efforts à ceux de Vinnie Hinostroza et c’est finalement le premier qui a complété la séquence.

Puis, un peu moins de six minutes plus tard, Eakin est revenu à la charge en s’emparant d’une rondelle dans sa propre zone, après un mauvais relais de Jonathan Drouin à Nick Suzuki lors d’un avantage numérique aux visiteurs. Cette fois, Eakin a remis l’objet noir à Kyle Okposo qui a eu besoin d’un deuxième effort pour déjouer le gardien Samuel Montembeault.

Thompson a réussi l’autre filet des siens, son deuxième du match face au portier du Canadien, qui a bloqué 35 des 39 tirs dirigés vers lui.

Opportunité ratée

Les hommes de Dominique Ducharme avaient une occasion en or de se sortir du trou dans lequel ils s’enfoncent face à un adversaire en difficulté. En effet, les Sabres avaient perdu leurs quatre duels précédents.

C’est toutefois le scénario contraire qui s’est produit. Les Sabres ont profité du Canadien pour éclaircir leur ciel gris. L’équipe locale a d’ailleurs dominé 39 à 26 au chapitre des tirs.

Josh Anderson a été le seul à déjouer Dustin Tokarski, qui a réussi 25 arrêts, en première période.

Le Canadien devra rapidement oublier cette contre-performance, puisqu’il sera à Pittsburgh, pour y affronter les Penguins, samedi.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.