/finance/homepage

Vendredi fou : moins d’aubaines cette année

Le Vendredi fou, ou «Black Friday», marque le début de la période de l’année la plus lucrative pour la plupart des commerçants, affirme le spécialiste marketing Luc Dupont. 

• À lire aussi: Vendredi fou: 3,6 millions de transactions avant midi au Canada

• À lire aussi: Vendredi fou: gare aux pièges!

• À lire aussi: Vendredi fou: déjà un manque d’inventaires à certains endroits

En effet, le Vendredi fou lance le début des achats des Fêtes pour bien des gens. 

Luc Dupont estime toutefois que les rabais ne seront pas aussi importants cette année que les précédentes. 

«Malheureusement, cette année, probablement que vous n’aurez pas autant de rabais. Pourquoi? Parce que s’il y a moins de produits et autant de consommateurs, je peux me permettre de vendre les produits un peu plus chers», explique l’expert. 

Les pénuries qui sévissent actuellement dans le monde font en sorte que plusieurs marchandises sont coincées dans les grands ports du monde et ne se rendront pas à temps pour Noël. 

«Les études ont démontré que cette semaine, et lundi spécifiquement, si vous voulez acheter un objet un petit peu plus cher, c’est aujourd’hui. Si vous voulez acheter des objets moins dispendieux, c’est plutôt lundi», explique M. Dupont. 

*Écoutez l'entrevue complète dans la vidéo ci-dessus*

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.