/finance/homepage

Lara Fabian utilisée par les arnaqueurs du Bitcoin

L’image de la chanteuse Lara Fabian a été utilisée par des pirates informatiques afin de tenter de soutirer de l’argent aux internautes.

Photo Agence QMI, Joêl Lemay

L’image de la chanteuse Lara Fabian a été utilisée par des pirates informatiques afin de tenter de soutirer de l’argent aux internautes.

Les arnaqueurs utilisent de plus en plus l’image des vedettes pour hameçonner les internautes. Dernier exemple en date, Lara Fabian s’est retrouvée, bien malgré elle, dans une publicité vantant les bénéfices des Bitcoins. 

Comme toujours, l’annonce est trop belle pour être vraie. Au centre du courriel, on y voit la chanteuse tout sourire et on indique que son dernier investissement lui a permis d’augmenter sa fortune. 

Plus loin, on souligne que l’artiste a participé à l’émission américaine The Daily Show et qu’à l’occasion elle a détaillé une faille dans le système qui permet de faire fortune en trois ou quatre mois. 

On propose aux internautes d’investir 317 $ et ceux qui cliquent sont redirigés vers différents sites où on vous demandera vos informations personnelles et bancaires pour faire un paiement. 

Un exemple du courriel d’hameçonnage qui profite de la notoriété de la directrice de Star Académie.

Capture d'écran

Un exemple du courriel d’hameçonnage qui profite de la notoriété de la directrice de Star Académie.

Déplorable

Évidemment, toute l’histoire est complètement fausse, mais assez séduisante pour attirer quelques internautes. Contactée par Le Journal, la principale intéressée s’en désole. 

« Je ne peux que trouver déplorable et triste que des gens abusent de la confiance qu’a mon public envers moi pour leur soutirer de l’argent », a souligné la chanteuse dans une déclaration écrite. 

Selon Sam Harper, journaliste et collaborateur à Crypto.Québec, ce genre d’arnaques est en hausse, et pas seulement au Québec.  

« Malheureusement, on voit de plus en plus ce genre d’arnaques. Elon Musk, Richard Branson ou Bill Gates ont aussi été victimes plusieurs fois de faux comptes. Et ce n’est pas toujours évident de faire la différence entre le vrai et le faux », souligne-t-il.  

Dans le cas présent, on assure à l’internaute floué qu’un représentant va l’appeler, mais c’est souvent un leurre. « Quand on te dit, donne-moi 300 $ et tu vas en faire 18 000 $ sans effort, c’est rarement vrai », indique M. Harper. 

Même si les arnaques utilisant l’image de vedettes augmentent, bien peu de cas sont rapportés au Centre antifraude du Canada. Cette année, il n’y a eu que 28 consommateurs qui ont déposé une plainte. 

Vérifications

L’Autorité des marchés financiers (AMF) rappelle qu’il faut toujours faire des vérifications avant d’effectuer un paiement.

Sylvain Théberge.
Autorité des 
marchés financiers

Photo d'archives

Sylvain Théberge. Autorité des marchés financiers

« Notre message de prudence envers les consommateurs demeure toujours le même : un investisseur doit toujours s’assurer que l’entreprise ou l’individu qui fait l’offre est bien inscrit auprès de l’Autorité », souligne le porte-parole Sylvain Théberge. 

Si l’internaute constate qu’il a été floué, il peut aussi contacter l’Office de la protection du consommateur (OPC). 

« Par exemple, dans le cas d’un achat fait sur internet, nos agents peuvent indiquer au consommateur comment obtenir la rétrofacturation », indique Charles Tanguay. 

La chanteuse Lara Fabian affirme pour sa part « que la bonne habitude à prendre est de toujours valider sur mon site officiel et mes réseaux sociaux avant de faire une transaction portant mon image ».

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.