/sports/homepage

La saison 2021 des Alouettes est terminée

Dominic Chan / Agence QMI

HAMILTON – Les Alouettes de Montréal étaient pleins de bonnes intentions en se présentant au Terrain Tim Hortons pour la demi-finale de la section Est. Toutefois, ils n’ont pas été capables de passer de la parole aux actes.

• À lire aussi: Coupe Uteck: défaite crève-coeur pour les Carabins

Malgré un départ respectable, ils ont encaissé une défaite de 23 à 12 contre les Tiger-Cats de Hamilton, dimanche après-midi, devant une foule de 21 892 spectateurs.

On peut résumer ce revers à un mot: revirements. Les Montréalais en ont été victimes de trois en sept minutes au deuxième quart et c’est ce qui a fait basculer le rythme de la rencontre.

Ceux-ci ont donné 13 points sur un plateau d’argent aux locaux qui ne produisaient rien depuis le début de la rencontre. Le revirement qui a fait le plus mal est le premier.

Les Tiger-Cats ont forcé un échappé aux dépens de Trevor Harris qui a été ramené dans la zone payante par Julian Howsare. Quelques instants plus tard, le quart Jeremiah Masoli a rejoint Brandon Banks dans la zone des buts. Le rapide receveur a encore causé des maux de tête à la défensive montréalaise.

À compter de ce moment-là, les Alouettes ont mis un genou au sol. Ils ont tenté de se relever en deuxième demie, mais ce fut trop peu trop tard.

Pourtant, ça avait bien commencé pour les visiteurs. La première séquence à l’attaque avait été impressionnante, mais elle s’est soldée par un placement de David Côté.

Harris malmené

S’il y a un point positif, c’est la performance du quart Trevor Harris. Il a complété 28 de ses 44 passes pour des gains de 364 verges avec un touché et une interception.

Le vétéran de 35 ans a bien tenté de recréer sa magie en éliminatoires, mais en vain. Il a été solide en distribuant le ballon à sept receveurs différents. Malgré tout, il n’est pas parvenu à créer des opportunités dans la zone payante.

Par contre, il n’a pas été aidé par sa ligne offensive qui a connu un match difficile alors qu’elle a été victime de six sacs. Une journée où Harris a sûrement eu besoin de quelques sacs de glace à sa sortie du terrain.

Du côté défensif, les Alouettes n’ont pas été mauvais, mais ils n’ont pas été un facteur déterminant dans l’issue de la rencontre. La ligne défensive n’a pas été en mesure de menacer Jeremiah Masoli derrière sa ligne de mêlée.

Une défaite à l’image de la saison

La défaite des Alouettes contre les Tiger-Cats a été l’image de leur saison 2021. Des revirements à des moments-clés, de mauvaises punitions et un rendement ordinaire de la part des unités spéciales.

Dimanche, au Terrain Tim Hortons, les hommes de Khari Jones ont encore connu des hauts et des bas durant les 60 minutes de jeu. En éliminatoires, ce n’est pas suffisant pour passer au tour suivant.

L’entraîneur-chef des Alouettes s’est présenté avec les yeux rougis. On sent qu’il a vécu beaucoup d’émotions dans le vestiaire avec ses joueurs après la rencontre.

«C’est très frustrant de finir notre saison de cette façon, a mentionné Khari Jones lors de son point de presse. On bougeait bien le ballon au début de la rencontre. On a fait quelques bonnes choses à l’attaque et en défense.

«Lorsqu’on était en position de faire un placement et qu’il y a eu le revirement au deuxième quart, ça l’a changé le rythme de la rencontre. C’est un peu à l’image de notre saison.»

Encore l’indiscipline

Lors des premières semaines de la saison, les Alouettes avaient été aux prises avec un problème d’indiscipline. Cette mauvaise habitude est réapparue contre les Tiger-Cats.

Ils ont écopé de 14 punitions pour un total de 115 verges. C’est beaucoup trop pour avoir une chance de l’emporter.

«Les punitions ont été un gros problème, a souligné Jones. On en a écopé sur des jeux inutiles. Je trouve cela difficile parce que je suis une personne disciplinée dans la vie.

«À maintes reprises pendant la saison, mes joueurs ont perdu leur sang-froid. C’est une des choses qui nous a fait reculer. C’est un des aspects qui devra être corrigé.»

Du succès contre Stanback

Le front défensif des Tiger-Cats a neutralisé le porteur de ballon William Stanback comme il le souhaitait. Le numéro 31 des Alouettes a connu un match tranquille avec une maigre récolte de 29 verges. Puis, par la voie aérienne, il a encore échappé une passe qu’il devait capter.

«Ils (les Tiger-Cats) ont un front défensif très physique, a expliqué Jones. On savait que ce serait une dure bataille. La défensive des Tiger-Cats a aussi fait de bonnes choses sur les deuxièmes essais et lorsque nous étions dans la zone payante.»

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.