/news/society

Inondations: un détour de sept heures pour se rendre à Vancouver

Les inondations en Colombie-Britannique compliquent largement le travail des camionneurs qui doivent continuer de transporter des marchandises vers les populations vulnérables.

• À lire aussi: Inondations en Colombie-Britannique: le programme d’alerte bientôt utilisé

• À lire aussi: La Colombie-Britannique encore sous l’eau

L’approvisionnement de la Colombie-Britannique en biens essentiels et le maintien de la chaîne d’approvisionnement d’est en ouest du pays est justement une des préoccupations des autorités.

«Mon collègue et moi, nous avons été coincés quatre jours juste à côté d’Abbotsford, c’était fermé en avant et derrière nous. Après quatre jours, on a réussi à trouver une petite route qui nous dirigeait vers l’État de Washington», a expliqué dimanche à LCN Roméo Doucet, camionneur du Québec qui est en route vers la Colombie-Britannique.

Les camionneurs qui se dirigent vers la province la plus à l’ouest du Canada doivent donc s’attendre à de longs détours.

«C’est un peu plus complexe. Rendu en Alberta, on doit quitter la route 1 et ça doit être environ sept à huit heures de plus par le nouveau chemin par les États-Unis», a-t-il précisé.

Voyez le récit complet d'un camionneur qui a parcouru certaines routes inondées en Colombie-Britannique dans la vidéo ci-dessus.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.