/news/law

Arnaque Lovaganza : un procès qui continue de s'étirer

Sept ans après avoir été mise à jour par l’Émission J.E, l’arnaque du projet Lovaganza a vu deux de ses protagonistes revenir en cour, lundi.

• À lire aussi: L’AMF dépose 247 chefs d’accusation contre six personnes

• À lire aussi: Projecteurs sur une arnaque québécoise à Hollywood

Marc-Éric Fortin et son épouse Karine Lamarre ont plaidé coupable à 79 chefs d’accusation liés aux lois encadrant les investissements. Quatre ans plus tard, le procès n'est toujours pas fini. Lundi, le juge Marc Bisson peine à dissimuler son impatience. Ce dernier estime que les accusés multiplient les stratégies pour ralentir les procédures.

Les deux accusés ont changé d’avocat pour une quatrième fois. Ils ont également demandé au juge de se récuser, lui reprochant d’être partial. Cette demande a été aussitôt rejetée.

Une autre requête a été effectuée, mais a été qualifiée de frivole par le juge, qui l’a également balayée du revers de la main.

«Il est difficile de ne pas y voir une tactique dilatoire pour gagner du temps afin de ne pas faire face au dossier et qu’on ne puisse pas plaider sur le fond», a clamé le porte-parole de l’Autorité des marchés financiers (AMF), Sylvain Théberge, en entrevue à TVA Nouvelles.

L’AMF assure néanmoins être bien préparée et entend réclamer une peine d’emprisonnement ferme.

En faisant la promotion de trois productions hollywoodiennes, qui n’ont jamais vu le jour, les accusés ont floué plus de 600 investisseurs à qui ils ont fait perdre plus de huit millions de dollars.

Lundi, les représentations sur sentence ont enfin commencé. Pendant deux semaines, des témoins seront entendus. Le juge prononcera ensuite sa sentence.

Pour voir le reportage complet, visionnez la vidéo ci-haut.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.