/news/coronavirus

COVID-19: La situation reste fragile en Mauricie et au Centre-du-Québec

La directrice de la santé publique en Mauricie et Centre-du-Québec, Dre Marie-Josée Godi, appelle à la vigilance à l'approche des Fêtes. 

• À lire aussi: François Legault espère des assouplissements pour Noël

• À lire aussi: Au moins un cas du nouveau variant Omicron confirmé au Québec

• À lire aussi: Omicron: «risque très élevé» selon l'OMS, réunion d'urgence des ministres du G7 à Londres

Les cas quotidiens à la COVID-19 augmentent, en plus du premier cas confirmé du variant Omicron détecté en province et des 115 voyageurs placés en isolement au Québec, elle craint une plus grande propagation du virus.

Dre Godi observe une hausse des cas dans les écoles, mais également dans les milieux de travail où il semble y avoir un relâchement dans l'application des mesures sanitaires. 

Un point encourageant: la vaccination des 5 à 11 ans devrait aider. Au Québec on vaccine près de 20 000 jeunes quotidiennement. Dans la région, 9983 rendez-vous ont été pris. Puis, 3170 jeunes ont reçu une première dose. 

Ça représente 28,5 % des 5 à 11 ans dans la région. Autre nouvelle qui devrait aider, la vaccination dans les écoles en Mauricie-Centre-du-Québec est devancée au jeudi 2 décembre.

«Cette bonne réponse des parents et des familles nous faire croire qu'on devrait voir un ralentissement dans les prochaines semaines. Ce qui reste préoccupant, c'est la situation dans les milieux de travail et dans les commerces où on a vu une hausse du double des cas la semaine dernière. Pour l'instant, on n'est pas parmi les pires régions, mais la situation est fragile», explique Dre Godi.

L'importance de la 3e dose

Le gouvernement du Québec martèle l'importance de la troisième dose pour protéger les plus vulnérables. Selon le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, l'administration de la dose supplémentaire n'est pas assez rapide.

«L'apparition du variant Omicron au Québec nous préoccupe et nous continuons de suivre l'évolution de la situation de près, tant ici que dans le monde. Il n'est jamais trop tard pour aller se faire vacciner et le variant Omicron est une raison de plus. Je réitère également l'importance de suivre les mesures sanitaires et d'aller se faire dépister au moindre symptôme», souligne le ministre.

Nouvelles mesures pour les voyageurs?

En point de presse au sujet du nouveau variant préoccupant de la COVID-19, le ministre québécois de la Santé, Christian Dubé, s’est réjoui que le gouvernement fédéral ait été «excessivement réactif [...] depuis quelques jours». «Le gouvernement fédéral a très rapidement resserré les mesures pour les voyageurs, d’ailleurs c’est pour ça qu’aujourd’hui on est capables d’avoir l’information qu’on vous a donnée sur les 115 voyageurs» qui sont revenus des pays du sud de l’Afrique, a-t-il poursuivi.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.