/news/currentevents

Thomas Trudel victime du «scoring»?

Deux semaines après le décès de Thomas Trudel à Montréal, une hypothèse circule quant au motif derrière son meurtre. Il pourrait avoir été victime du phénomène du «scoring», qui consiste à commettre des crimes afin de marquer des points contre un gang adverse.

• À lire aussi: Le SPVM surveille l’émergence du dangereux phénomène du «scoring»

• À lire aussi: Une pétition pour le 17e anniversaire de Thomas Trudel

• À lire aussi: Violence armée à Montréal: «Le SPVM prend les rênes»

Le SPVM refuse pour le moment de confirmer que c’est cette pratique, apparue à Montréal au cours des derniers mois, qui serait derrière la mort de l’adolescent qui n’avait ni mauvaises fréquentations ni antécédents criminels.

Quoi qu’il en soit, à l’école secondaire Joseph-François-Perreault, que fréquentait Thomas Trudel, plusieurs élèves craignent maintenant de subir le même sort que leur défunt collègue de classe.

«J’ai l’impression que ça peut m’arriver à moi», a avoué à TVA Nouvelles un élève.

«On marche en groupe pour notre sécurité», clame un autre adolescent.

Lundi, la mairesse de Montréal et le SPVM ont annoncé la tenue d’un sommet sur la violence armée qui aura lieu à la fin du mois de janvier.

Valérie Plante admet que cette initiative ne suffira pas à régler ce fléau, mais ajoute qu’il s’agit d’une occasion de réfléchir collectivement à des solutions. 

Dans la même catégorie

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.