/news/coronavirus

Variant Omicron: Québec et le Bloc saluent la «rapidité» d’Ottawa

La «rapidité» avec laquelle le gouvernement fédéral a agi pour imposer de nouvelles règles aux étrangers afin de limiter l’entrée du variant Omicron a été saluée autant à Québec qu’à Ottawa lundi matin.

• À lire aussi: Au moins un cas du nouveau variant Omicron confirmé au Québec

• À lire aussi: Omicron: des symptômes étonnamment très différents du variant Delta

• À lire aussi: Omicron: «Pas de raison de paniquer» face au variant, selon Joe Biden

En point de presse au sujet du nouveau variant préoccupant de la COVID-19, le ministre québécois de la Santé, Christian Dubé, s’est réjoui que le gouvernement fédéral ait été «excessivement réactif [...] depuis quelques jours».

«Le gouvernement fédéral a très rapidement resserré les mesures pour les voyageurs, d’ailleurs c’est pour ça qu’aujourd’hui on est capables d’avoir l’information qu’on vous a donnée sur les 115 voyageurs» qui sont revenus des pays du sud de l’Afrique, a-t-il poursuivi.

Au Bloc québécois, le ton était sensiblement le même.

«On est satisfaits de la vitesse à laquelle le gouvernement a agi», a déclaré Kristina Michaud, en marge d’un point de presse sur les armes à feu.

«Vendredi matin, on demandait à ce que le gouvernement agisse rapidement et ferme les frontières pour les gens qui revenaient d’Afrique du Sud ou des pays qui étaient près de l’Afrique du Sud. Ça a été fait assez rapidement», a-t-elle souligné.

Ottawa a imposé vendredi cinq mesures pour limiter l’entrée du variant au pays, alors que peu de choses étaient encore connues du variant Omicron et qu’un seul cas en Europe avait été détecté.

Pas de fermetures de frontières aux É.-U.  

Soulignons que les frontières n’ont pas été fermées aux pays du sud de l’Afrique en tant que tel, le gouvernement fédéral ayant opté pour l’interdiction d’entrée aux étrangers ayant transigé par les six pays en question et le retour d’une quarantaine temporaire pour les citoyens qui y sont passés.

Les ministres fédéraux de la Santé et des Transports, Jean-Yves Duclos et Omar Alghabra, avaient reporté de deux heures leur point de presse matinal prévu à 11 h pour décider d’un plan d’action d’urgence.

Comme l’a remarqué la députée d’Avignon-La Mitis-Matane-Matapédia, la «rapidité» représente un changement dans l’approche du gouvernement.

Au début de la pandémie, le gouvernement Trudeau avait été fortement critiqué pour avoir tardé avant d’imposer des restrictions aux frontières.

La même chose s’était produite plus tôt cette année, alors qu’Ottawa avait attendu plusieurs jours avant de limiter les vols en provenance de l’Inde, où le variant Delta a été détecté pour la première fois.

Mme Michaud n’a pas réclamé le retour immédiat des tests de dépistage contre la COVID-19 pour tout le monde revenant à la frontière, mais estime qu’il faut néanmoins «resserrer les frontières».

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.