/news/society

La Colombie-Britannique de nouveau sur un pied d’alerte

La Colombie-Britannique se retrouve encore sur le qui-vive avec l’arrivée d’une autre rivière atmosphérique qui va apporter de nouvelles précipitations au cours des prochaines heures.

• À lire aussi: Colombie-Britannique: l’état d’urgence et le rationnement de l'essence prolongés

• À lire aussi: Inondations majeures: l'étau se resserre au port de Vancouver

• À lire aussi: Inondations: un détour de sept heures pour se rendre à Vancouver

Environnement Canada a émis mardi un avertissement pour plusieurs régions de la province longeant le Pacifique. Les parties nord et ouest de l’île de Vancouver, plus particulièrement, devraient ainsi recevoir jusqu’à 150 mm de pluie et de forts vents, mardi et mercredi.

Originaire des Philippines, cette rivière atmosphérique est la troisième du genre en quelques semaines. Il s’agit d’un phénomène qui se caractérise par une arrivée d’air humide de l’océan provoquant d’intenses précipitations.

«Les pluies torrentielles peuvent causer des accumulations d'eau sur les routes. Des inondations sont possibles par endroits dans les basses terres. La limite pluie-neige à la hausse et la fonte de la neige pourraient accroître le ruissellement», peut-on lire dans la publication de l’agence fédérale.

La vallée du Fraser, la côte Sunshine, la côte centrale et la Côte-Nord de la province sont sous le même avertissement.

«Des rafales allant jusqu’à 60 km/h sont aussi attendues dans la province et elles devraient s’intensifier d’ici demain», a précisé Armel Castellan, météorologue pour Environnement Canada. «Le pire de la tempête commence cet après-midi et se poursuivra demain», a-t-il ajouté.

Lundi, la province a prolongé le rationnement de l’essence pour la région métropolitaine et l’île de Vancouver jusqu’au 14 décembre. De nombreuses résidences ont été évacuées et plusieurs autoroutes ont été fermées de manière préventive, notamment les autoroutes 1 et 3 dans le canyon du Fraser et à Hope.

Les records de précipitations pulvérisés 

Les deux premières rivières atmosphériques qui ont surplombé la Colombie-Britannique ont suffi à pulvériser les records de précipitations automnales de plusieurs villes de la province, a confirmé Environnement Canada.

«En date de [lundi] soir, des records saisonniers ont été battus à Nanaimo, Victoria, Vancouver et Abbotsford, et le mois de novembre n’est pas encore terminé» a indiqué M.Castellan.

Dans la capitale provinciale, un total de 592 mm de pluie est tombé sur la ville depuis septembre, battant une marque vieille de 1996. Le nouveau record est vieux de 100 ans, les données sont recueillies dans la province depuis 1896.

«Les précipitations ont été continues depuis le début de l’automne, mais c’est particulièrement important depuis novembre», a renchéri le météorologue.

À Abbotsford, probablement la ville la plus touchée par les inondations, 820 mm de pluie sont tombés sur la région depuis septembre, dont 476 depuis le début du mois de novembre, a indiqué M. Castellan. Le mois de novembre s’est aussi avéré comme un mois excessivement pluvieux dans la région, un record a aussi été battu, avec l’ancienne marque de 421,8 mm qui date de 2006.

Pour aider les victimes des inondations en Colombie-Britannique, vous pouvez faire un don en ligne au www.croixrouge.ca, par téléphone au 1 800 418-1111 et par texto en envoyant BCFLOODS au 30333

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.