/news/society

Pénurie de main-d'œuvre au Saguenay: de plus en plus de commerces fermés le dimanche

De plus en plus de commerces à Saguenay ont décidé de fermer leurs portes le dimanche, faute d'employés.

• À lire aussi: «Opération main-d’œuvre»: 475$ par semaine pour étudier dans des secteurs où il y a pénurie

«On a pris cette décision pour alléger notre personnel qui travaille beaucoup. Il y a des temps pleins qui font beaucoup d'heures dans la semaine et souvent, ils sont obligés de retravailler les fins de semaine», a affirmé la propriétaire du magasin Au Petit Cordonnier de Chicoutimi, Sylvie Côté. Elle a ajouté qu’elle souhaitait également diminuer la pression sur ses employés.

C'est donc congé pour tous, le dimanche, depuis la semaine dernière chez ce détaillant de chaussures pour enfants. Mais il n’est pas le seul.

«Ça me fait plaisir de faire un soir ou une fin de semaine. Mais c'est toujours plaisant d'avoir un horaire stable pour se planifier des choses à l'avance... Et c'est sûr qu'on a tous une tolérance à un moment donné. Après six ou sept jours travaillés, on est moins patients», a indiqué Dominic Maltais, qui travaille à temps plein à la boutique Au Petit Cordonnier.

Ce dernier est heureux de la décision puisqu'il est maintenant assuré d'avoir au moins une journée de congé chaque semaine.

La direction du magasin prévoit rouvrir les dimanches lors des fortes périodes d'achalandage, comme au printemps où les enfants ont souvent besoin de nouvelles chaussures.

Au centre-ville de Chicoutimi, nombreux sont les commerçants à avoir pris la décision de fermer le dimanche. C'est même devenu un argument lorsque vient le temps d'embaucher des employés.

«Ça peut être un incitatif d'avoir un dimanche qui sont avec leurs enfants. Toujours avoir un congé la semaine quand les enfants sont à l'école, ça n'a pas la même valeur», a expliqué Alain Tremblay, propriétaire de la boutique Rodrigue Le Bottier.

«On a tout le temps un congé de fin de semaine assuré. Ce qui n'est pas tout le temps le cas même pour quelqu'un qui travaille temps partiel. Souvent tes shifts, c'est la fin de semaine. D'avoir une journée de fin de semaine à toi, c'est toujours agréable», s'est réjoui Elliott Savard, employé de la Boutique S3, qui est aussi fermée le dimanche.

Autre conséquence de la pénurie de main-d'œuvre: dans plusieurs centres commerciaux de la région, les heures d'ouverture prolongées du temps des Fêtes ne vont commencer qu'à partir du 13 décembre alors que dans les années passées, il était possible de magasiner les soirs de semaine, et ce dès le 1er décembre.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.