/news/coronavirus

Restrictions frontalières: l’Égypte, le Nigéria et le Malawi ajoutés à la liste

L’Égypte, le Nigéria et le Malawi sont été ajoutés à la liste des pays africains qui sont actuellement la cible de nouvelles restrictions frontalières mises de l’avant par Ottawa depuis la découverte du variant Omicron de la COVID-19.

• À lire aussi: Une dizaine de Québécois coincés en Afrique du Sud

• À lire aussi: EN DIRECT | Les derniers développements sur le coronavirus

Le ministre fédéral de la Santé, Jean-Yves Duclos, a annoncé ces ajouts dans un point de presse, mardi après-midi.

Vendredi dernier, M. Duclos et le ministre des Transports, Omar Alghabra, avaient annoncé une série de restrictions visant six pays africains: l’Afrique du Sud, l’Eswatini, le Lesotho, le Botswana, le Zimbabwe, le Mozambique et la Namibie.

Ainsi, les étrangers ayant transité dans l'un de ces pays dans les 14 jours précédents l’arrivée prévue au Canada se verront refuser l’entrée au pays.

Les Canadiens et les résidents permanents dans la même situation, eux, devront passer un test de dépistage à leur arrivée et se placer en quarantaine jusqu’à l’attente de leur résultat. Si celui-ci est positif, ils devront rester isolés jusqu’à la fin de la période de quarantaine.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.