/news/politics

Roberge autorise la révocation du brevet de Simon Lamarre

Le ministre de l’Éducation, Jean-François Roberge, a autorisé la révocation du brevet de Simon Lamarre, cet enseignant du primaire et chargé de cours à l’université qui filmait sous les jupes d’adolescentes et de jeunes femmes.

• À lire aussi: Voyeurisme : un prof du primaire s’en tire sans casier

«M. Simon Lamarre a été déclaré coupable de l’infraction criminelle de voyeurisme. La nature et la gravité de l’infraction sont inconciliables avec la profession enseignante. J’ai ainsi autorisé, sous recommandation de mon ministère, la révocation du brevet de M. Lamarre», a écrit le ministre Roberge sur Twitter, mardi.

Rappelons que Simon Lamarre a plaidé coupable à une accusation de voyeurisme à la mi-juillet au palais de justice de Montré pour des crimes commis entre 2017 et 2020.

Écoutez l'entrevue de Richard Martineau avec Jean-François Roberge, ministre de l’Éducation, sur QUB radio:  

L’ancien enseignant s’en est pourtant tiré sans casier judiciaire et a obtenu la clémence du juge Jean-Jacques Gagné, lundi au palais de justice de Montréal. 

«Il n’est pas dans l’intérêt du public de neutraliser le savoir de l’accusé et de se priver d’une quinzaine d’années d’études et de travaux universitaires», avait affirmé le juge pour justifier sa décision.

Écoutez la chronique judiciaire de l’ex-juge Nicole Gibeault sur QUB radio:

Dans la même catégorie

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.